VOTE | 72 fans

#501 : Conflit de diamants

Titre en vo: High Exposure

1ère diffusion américaine: 03/10/2008.

1ère diffusion française: 04/04/2009.

Réalisateurs : Alex Zakrzewski .

Scénaristes : Cheryl Heuton Nicolas Falacci .

Synopsis:

   Charlie a perdu son accréditation de sécurité au FBI. Dans le même temps, deux alpinistes sont tués par un homme qui veut récupérer un sac à dos rempli de diamants à 72 carats...

Titre VO
High Exposure

Titre VF
Conflit de diamants

Vidéos

Trailer épisode 501 en Vo

Trailer épisode 501 en Vo

  

Plus de détails

501 - Conflit de diamants

 

 

Loin de la ville.

 

         Deux hommes sont entrain d'escalader une montagne lorsqu'un homme réclame un sac et tue les deux escaladeurs.

 

En ville.

 

         Charlie sort du tribunal. Plus aucune charge n'est reconnu contre lui. Don et Robin l'attendent à la sortie mais il n'a pas récupérer son accréditation.

 

Sur le campus.

 

         Amita et Charlie parlent de ce qui s'est passé. La jeune femme lui propose de récupérer son accréditation mais il n'en est pas sur.

 

Loin de la ville.

 

         Le FBI arrive sur les lieux du crime. Ian Edgerton vient rejoindre ses amis afin de les aider dans l'enquête. L'homicide a eu lieu d'après un élément sur les lieux des diamants.

 

Générique de début.

 

Au bureau du FBI.

 

         Après les recherches, ils ne trouvent rien de surprenant sur les hommes. Nikky Betancourt fait son apparition et se présente à Ian. Celui-ci apprend ensuite que Charlie ne peut pas les aider mais il pense à Larry et Amita.

 

En ville.

 

         David et Colby enquêtent auprès d'un club d'escalade pour se renseigner sur les deux escaladeurs mais apparemment, rien de louche. Il les dirige vers un autre endroit.

         Un homme et une femme escaladent une montagne en s'amusant lorsque David et Colby. Ceux-ci viennent les interroger sur Brian et Andy, les deux escaladeurs morts. La jeune femme leur apprend qu'ils pensaient avoir bientôt assez d'argent.

 

Sur le campus.

 

         Larry et Amita travaillent dans le bureau en compagnie de Charlie lorsque Don et Ian entrent dans le bureau. Mais ils doivent parler de l'enquête et Charlie se retire. Robin vient voir Charlie afin de lui proposer son aide pour récupérer son accréditation. Elle tente de lui faire changer d'avis.

 

Au bureau du FBI.

 

         Amita et Larry sont au FBI avec David et Nikky et leur proposent leurs aides afin de trouver l'endroit d'où ont été volés les diamants. Ils peuvent trouver l'origine de la provenance du diamant.

 

Chez les Eppes.

 

         Alan et Charlie parlent dans le garage de l'accréditation de ce dernier. Alan est furieux qu'on ne lui ait pas rendu son accréditation malgré que Charlie ne bouge pas spécialement.

 

Au bureau du FBI.

 

         Nikky a trouvé quelque chose et en informe Don. Il y envoie des hommes.

 

En ville.

 

         David et Colby  se rendent sur place et trouve le cadavre d'une homme dans le coffre de sa propre voiture.

 

Au bureau du FBI.

 

         David fait un rapport à Ian et Larry sur l'homme retrouvé dans le coffre. Larry continue de réfléchir.

 

En ville.

 

         David et Colby interrogent le frère de la victime mais il ne comprend pas pourquoi son frère est mort. Il ne voit rien qui aurait pu faire que son frère se fasse tuer.

 

Au bureau du FBI.

 

         Ian et Larry cherchent une nouvelle solution dont un avion. Ils n'ont rien trouvé. Ils en parlent à Don qui pense que l'homme a été attaqué sur le parking de l'aéroport.

 

Sur le campus.

 

         Amita et Larry continuent de travailler sur leurs théories. Ils cherchent où a pu s'écraser l'avion et d'où proviennent les diamants. Charlie entre dans le bureau et leur donne une piste pour avancer des les recherches.

 

Loin de la ville.

 

         Le FBI arrive sur le lieu où des escaladeurs s'apprêtent à partir faire des recherches sur la fameuse montagne de Brian et Andy. Ils interrogent tout le monde. Ils trouvent quelques pistes. Ils se séparent pour les recherches.

 

Au bureau du FBI.

 

         Amita discute avec Robin qui lui a donné un coup de main. Les deux jeunes femmes discutent alors de leurs petits amis et en rient des points communs qu'ils ont.

 

Loin de la ville.

 

         Les agents poursuivent leurs recherches chacun de leur côté. Don tombe alors sur l'escaladeur homme et femme pris en otage par deux hommes. Ses collègues tentent de lui parler mais il ne répond pas à la radio. Don intervient et assomme l'un des trois gardes. Les deux autres arrivent et tirs alertant alors ses collègues qui courent dans sa direction. Don s'enfuit avec les deux escaladeurs.

         Les agents se regroupent n'ayant pas encore retrouvé Don.

 

Sur le campus.

 

         Charlie est en cours et est en compagnie de ses élèves. Ian entre et lui demande de venir l'aider car son frère a des ennuis.

 

Au bureau du FBI.

 

         Amita, Larry et David cherchent un moyen de retrouver Don. Ian arrive alors avec Charlie et il lance une idée qui permet de retrouver l'endroit où se trouve un immense granit. Les agents partent laissant les scientifiques.

 

Loin de la ville.

 

         Un des escaladeurs se blesse. Don les laisse avancer pour les couvrir. Les terroristes leur tire dessus. Les agents sont prévenus de l'endroit où se trouve leur ami et se mettent en route. Pete, l'escaladeur, fait diversion pour permettre à son amie et Don de s'enfuir. Un tireur tient en joue Don mais Ian est derrière lui et le tient en joue.

         Don comprend en voyant Ian qu'il a prit l'aide de Charlie. Ce dernier le contact et leur donne le point où l'avion s'est écrasé. Don le remercie et lui dit de quitter vite fait le FBI avant que le sous-directeur ne le surprenne et qu'ils aient des problèmes tous les deux.

 

Au bureau du FBI.

 

         L'homme arrêté par Ian refuse de coopérer. Maintenant, ils ne savent pas où se trouvent les truands ni l'otage. Ils regardent les bandes de surveille et voit un homme poser un micro. David et Colby vont le récupérer.

         Amita et Larry veulent identifier avec l'aide du satellite mais c'est très complexe. Larry a une idée et s'en va.

 

Sur le campus.

 

         Larry expose un fait contraire à ce qui se passe exactement car Charlie veut bien retrouver Don mais rien de plus. Parlant d'un homme qui s'oppose au travail de Charlie, ce dernier accepte de l'aider sans savoir que c'est pour le FBI.

         L'analyse de Charlie a son effet et il trouve le nom des personnes qui ont kidnappé Pete.

 

Loin de la ville.

 

         Les deux agresseurs parlent dans leur cachette. Ils disent ne plus avoir besoin de Pete et veulent le tuer lorsque le FBI entre et le sauve en arrêtant celui qui veut tuer le jeune homme. Ils arrêtent également le second type.

 

 

Au bureau du FBI.

 

         Le FBI apprend que le pilote était drogué et étranglé lors du crash. Don et Ian interrogent les deux hommes incarcérés. Ils parviennent après un moment à avoir leur version des faits.

         La jeune femme retrouve Pete et l'embrasse heureuse avant de quitter le bureau.

         Les diamants ont été retrouvés dans une banque. Ian et Nikky discutent de l'affaire et sont ravis de s'être rencontrés.

 

Chez les Eppes.

 

         Robin reparle à Charlie de son accréditation et Don révèle qu'il est d'accord avec elle. Surprit, Charlie accepte de faire la demande. Tous sont ravis même si ça ne va pas être facile.

         Dans le garage, Alan, Ian et Larry jouent au billard tout en discutant et en riant.

 

Générique de fin.

CONFLIT DE DIAMANTS

 

Précédemment dans Numb3rs

Calsci

Larry, Charlie et le professeur Sanjrany sortent du bâtiment.

Sanjrany : La création d'application utiles...

Deux agents sortent d'un véhicule.

Fraley : Professeur Phil Sanjrany ?

Sanjrany : Oui

Fraley : Agent spécial Fraley, je vais vous demander de venir avec nous

Sanjrany(à Charlie, en montant dans la voiture) : Vous travaillez pour le F.B.I.

Charlie : J'en sais rien, je... Je le saurai très vite

Au bureau du F.B.I.

Don : Il a envoyé par courrier électronique les plans d'une arme biologique au Pakistan.

A la prison

Sanjrany : Il y a un scientifique du F.B.I. qui a examiné mon travail, et il dit qu'il est applicable aux microbes pathogènes.

Charlie : Je trouverai ce rapport et je le rectifierai.

Au bureau du F.B.I.

Charlie (à Don) : Il travaille au développement de l'agriculture. Ses recherches visent à développer de nouvelles variétés de plantes résistantes à la sécheresse et aux insectes.

Tandis que Fraley et un collègue emmène Phil Sanjrany, Charlie à son frère :

Charlie : Pourquoi détenez-vous toujours Phil Sanjrany ? On sait qu'il n'a rien à voir avec le terrorisme.

Don : Peu importe, ça ne change rien.

Charlie : Si c'est important, très important.

Calsci

Dans son bureau, avec Larry et Amita :

Charlie : J'ai envoyé la fin des travaux de Sanjrany à des scientifiques de quatre universités du Pakistan.

Calsci,

Larry : Tu as perdu ton accréditation ?

Charlie : Oui

Maison des Eppes

Charlie présente l'un des deux hommes qui viennent d'entrer :

Charlie : Voici mon avocat. C'est lui qui a négocié ma reddition auprès des autorités fédérales.

Le policier : Docteur, je dois vous passer les menottes.

 

Numb3rs

 

225 épaves d'avion                 72 carats

32 satellites géographiques      2 grimpeurs

 

Monts San Gabriel

Panoramique sur un grimpeur puis sur le partenaire qui l'assure. La corde se détend, il lève la tête.

Grimpeur : Hey, Andy, y'a encore trop de mou. Prends plus sec !

A ce moment la corde se tend très brusquement

Grimpeur : Hey... Tu m'as fait tout lâcher ! Andy !

Une tête se montre au-dessus de lui.

Homme (en lui tendant une corde) : Andy n'est pas disponible pour le moment. Vous avez pris quelque chose qui est à moi. Ton sac, envoie-le !

Le grimpeur accroche son sac à la corde.

Grimpeur : On pouvait pas savoir.

Homme (récupérant le sac) : Non, bien sûr.

Grimpeur : Bon alors, tout va bien, on est quitte ?

L'homme (ouvrant son couteau à cran d'arrêt) : Ouais. On est quitte.

Il coupe la corde et le grimpeur tombe en hurlant. Il s'écrase au bas de la paroi et l'homme se penche pour s'assurer qu'il est bien mort, puis il s'en va.

 

Bâtiment fédéral, Los Angeles

Sortie du bâtiment fédéral. Charlie serre la main de son avocat.

Charlie : Je vous rappelle.

L'avocat : Parfait.

Charlie (à Don et Robin qui l'attendent à l'extérieur) : Qu'est-ce que vous faites là ? J'avais dit à personne la date de l'audience.

Don : Ca va ?

Ils se mettent à marcher sur le trottoir, Charlie encadré par Don et Robin.

Robin : Je suis procureur fédéral, on ne peut rien me cacher.

Don : Sans blague ? (à Charlie) Ca y est, t'es tiré d'affaire ?

Charlie : Oui, le juge a accepté de lever toutes les charges. Je suis blanchi.

Don : On peut dire que toi t'as de la chance !

Robin : Tout comme ton ami Sanjrany.

Charlie : Ah oui ? D'avoir passé trois semaines dans une prison fédérale ?

Robin : Il aurait pu y rester des années ou être expulsé.

Charlie : Si le F.B.I. avait pu trouver quelque chose là où il n'y avait rien.

Robin : Et pour ton habilitation ?

Charlie : Elle n'a pas été rétablie.

Robin : Même si techniquement tu n'as rien fait de mal ?

Don : Ce n'est pas comme ça que le bureau voit les choses !

 

Calsci, bureau de Charlie

Dans son bureau, Charlie prend une maquette de satellite dans les mains tandis qu'Amita fouille la bibliothèque.

Charlie : Adieu joli petit satellite de surveillance, mais il y a tellement d'autres choses sympas auxquelles je vais me consacrer.

Amita : Certes, mais tu peux aussi récupérer ton accréditation.

Charlie : Ca implique une nouvelle enquête très approfondie des services de sécurité. Sauf que cette fois ils vont chercher une raison de dire non. Ils vont éplucher ma vie, et celle de tous les gens qui m'entourent. Ils vont être intrusifs, et déplaisants.

Amita : Tu crois qu'ils voudront se venger ?

Charlie : Je suis sûr qu'ils voudront se venger. En attendant, pour chaque dossier que j'ai traité pour eux, j'ai négligé une partie de mes recherches.

Amita : Tant de choses à découvrir et si peu de temps devant soi !

Charlie (ouvrant un livre) : Exactement.

Amita quitte la pièce.

 

Monts San Gabriel

Un ranger tend une carte d'identité à un collègue qui la donne à David qui l'attend au pied du rocher.

David (lisant) : Andrew Thomkins, 22 ans, Brian Wright, 24 ans pour l'instant c'est tout ce qu'on sait sur eux.

Il parle à Colby qui regarde, en bas, les rangers s'affairer auprès du grimpeur tombé.

Colby (revenant vers David) : Thomkins a été tué d'une balle à bout portant. Wright est tombé : on l'a sûrement aidé.

David (regardant un ranger qui photographie le corps de Thomkins) : Toutes leurs affaires ont été fouillées : le ou les tueurs cherchaient quelque chose.

Colby : Il nous faudrait quelqu'un qui connaisse la montagne.

A ce moment-là, Ian Edgerton arrive dans leur dos.

Ian : Vous !

David (se retournant en même temps que Colby) : On pourrait voir si Ian Edgerton est disponible. (serrant la main de Ian) Oh tiens, bonjour !

Colby : Bonjour ! Qu'est ce qui vous amène ?

Don se retourne alors et aperçoit Ian à son tour.

Ian : Un taulard en cavale choppé du côté de Riverside. Et ce soir je m'envole pour Oslo : un courtier en fuite.

Colby : Et vous profitez de votre temps libre pour venir nous narguer les mains dans les poches !

Ian rit. Don s'approche et lui serre la main.

Don : Bonjour, comment ça va Ian ?

Ian : Ca va Eppes ?

Colby : Il est venu nous faire profiter de ses lumières.

Ian : Vous croyez qu'il vous faut un pisteur ?

David : Y'a des tas de gens qui viennent ici : des randonneurs, des familles, des ados, des amoureux...

Ian : En quoi un banal homicide concerne le F.B.I. ?

Don (lui tendant un objet dans un sachet plastique) : Regardez, on a relevé des empreintes. Il était dans leur sac de magnésie.

Ian regarde l'objet : un diamant.

Colby : Accroché au harnais de Wright.

Ian : C'est un diamant brut.

Don : Oui, de 72 carats. Ca vaut à peu près un demi-million.

Ian (avec une moue) : Pas si banal comme double meurtre.

Et il regarde à nouveau le diamant.

 

Numb3rs

 

Bureaux du F.B.I.

Don et Ian arrivent dans les locaux.

Don : On devrait en savoir un peu plus. (à David et Colby dans leur box) Alors les gars ? Du nouveau sur nos deux grimpeurs ?

David (brandissant deux photos dans chacune de ses mains) : Pas de casier. Wright était sans boulot, Thomkins travaillait à temps partiel.

Colby : Aucun des deux n'avait de domicile. Ils squattaient chez des potes ou dormaient dans leurs bagnoles.

David : Ils passaient leur vie à grimper.

Colby : Pour le diamant, ça reste encore un mystère. (Tendant une des photos à Don) Tu ne vas pas me dire que ce type-là a le profil du voleur de diamants ultra pointu.

Don : Je vois ce que tu veux dire. Pourtant on les a quand même trouvés et éliminés.

Ian : On sait quoi sur le diamant ?

Arrivée de Nikki que Ian suit d'un regard plutôt étonné.

Nikki : Voilà j'ai fait une recherche dans la base de donnée de l'union des diamantaires.

Abasourdi, Ian regarde alternativement David et Colby qui se regardent mutuellement, très amusés de sa réaction.

Ian (à Nikki) : Ah bon... Et vous êtes qui ?

Nikki : Agent spécial Nikki Bétancourt.

Don (assis à son bureau) : Elle est notre nouvelle recrue.

Nikki : Si tant est que nouvelle soit le mot juste. J'ai passé quatre ans dans la police de Los Angeles. (Ian regarde Don qui rit) Et là d'où je viens, on passait plus de temps à interroger nos indics que nos bases de données. (rires de David)

Ian : Il ne suffit pas de savoir faire une descente pour entrer à Quantico.

Nikki : Je suis diplômée en droit.

Ian : Oh ! Encore une accroc au boulot.

Il échange un regard entendu avec Colby.

Nikki (à Don) : Rien pour l'instant sur le diamant. On ne sait même pas s'il a été volé.

Don : Wright ne l'a pas trouvé dans une mine.

C olby: Les diamants c'est toute une science : comment on les authentifie, comment...

Ian (l'interrompant) : Laissons à Monsieur Maths ce qui revient à Monsieur Maths.

Echanges de regards gênés entre Colby, David et Don.

David : Euh... Charlie a un souci avec son accréditation.

Don replonge la tête dans son dossier.

Ian (attendant la suite) : Et donc ?

Don (sans lever les yeux de son dossier) : Il n'est plus autorisé à travailler avec nous et on change de sujet.

Ian (prenant une grande inspiration) : Oh... Très bien (Air gêné de Nikki) Et pour l'autre type là... Flinstown, Firschtein...

Colby : Fleinhardt

Ian : Oui, c'est ça !

Colby : Il a bossé avec nous sur quelques dossiers, Amita aussi.

Air gêné de Don qui jette un coup d'œil à sa montre.

 

Centre d'entraînement des grimpeurs.

Un grimpeur (à David et Colby) : Brian et Andy, des vrais fondus ! Tout pour la grimpe !

David : Ils avaient des ennemis ?

Grimpeur : Non, ils avaient jamais d'embrouilles. Brian était trop sympa et trop fêlé pour qu'on lui en veuille.

Colby : Thomkins aussi ?

Grimpeur : Andy était moins délire que Brian, mais à peine.

David (ouvrant son calepin) : Qui les connaissait le mieux ?

Grimpeur : Sûrement Pete et Skit.

Colby (à David) : Peter Fuller et Theresa Culman les grimpeurs qui ont trouvé les corps.

Grimpeur : Skit s'appelle Thérésa ? Sans déconner ?

Colby : Ils font seulement équipe ou alors il y a plus entre eux ?

Grimpeur : Je sais même pas si Pete a remarqué que c'était une fille.

David : Il faut qu'on leur pose d'autres questions.

Grimpeur : Vous devriez essayer Stony Point, c'est là qu'ils vont pour les blocs.

David : Les blocs ? Quels blocs ?

Au moment où le grimpeur ouvre la bouche pour lui répondre, Colby prend la parole.

Colby : Ce sont des rochers pas très hauts qu'on grimpe à main nue. J'ai un cousin à Boisé qui joue à ça.

Grimpeur : Il a dû vous parler de la ville de pierre ?

Air dubitatif de Colby.

Colby : Pardon ?

Grimpeur : Situé au Froks, le parc national dans l'Idaho. Super granit, voies en tout genre et...

Les deux agents échangent un regard amusé.

Grimpeur : Vous y êtes jamais allés ?

Les deux agents échangent un nouveau regard, sans répondre.

 

Stony Point

Vue sur « les blocs » ou les Skit et Pete s'entraînent avec d'autres grimpeurs.

Pete : A gauche, au-dessus.

Skit rate sa prise et lui tombe dans les bras. Il rit.

Skit (se retournant vers lui) : T'as vu ça ? J'ai failli l'avoir !

Ils frappent leurs paumes de mains. David et Colby s'approchent d'eux.

Skit : Vous voulez essayer ? C'est marrant comme prise de tête.

Pete : Ouais, je vous montre les prises.

David : Non merci. Comme prise de tête on a ce qu'il faut.

Il montre son insigne. Skit hoche la tête.

Pete : C'est... pour Brian et Andy ?

Colby (opinant de la tête) : On nous a dit que vous étiez proches.

Pete : Ouais, on se voyait souvent.

Skit : On a fait plein de sites et de voies avec eux, tous les quatre.

Colby : Vous savez de quoi ils vivaient ?

Pete (haussant les épaules) : Ben Brian bossait parfois comme guide de randonnée. Et les parents d'Andy lui envoyaient du fric.

Skit : Oui, ils n'avaient que lui. Ca doit être dur pour eux !

David : Et Brian ? Il avait de la famille ? Elle ne s'est pas manifestée.

Pete (chagriné) : Ses parents sont morts. Il a un cousin dans l'est. Enfin... je crois. Sa famille c'était nous, nous tous, les grimpeurs.

Skit (qui cache sa propre peine) : Ca va ! Arrête un peu le mélo ! On n'est pas à télé voyeur !

Pete rit.

Colby : Ils ne vous ont rien dit à propos d'une prochaine rentrée d'argent ou sur un objet de valeur qu'ils auraient trouvé ?

Skit : Brian m'a appelé la veille de sa mort. Il a dit qu'avec un peut de chance il allait récupérer du fric. (Elle hausse les épaules).

Colby jette un regard entendu à David.

David : Il a précisé de quelle façon ?

Skit : Il a dit qu'il avait trouvé un truc mais qu'il savait pas combien il pouvait en tirer ni si ça valait quelque chose.

Colby : Vous savez ce que c'était ?

Skit : Aucune idée !

Colby : Vous avez parlé d'autre chose ?

Pete : Ils venaient de trouver une nouvelle voie. Il était super excité : une nouvelle paroi encore jamais grimpée !

Skit : Un classique selon lui, sans doute niveau 8B.

Elle échange un regard enthousiaste avec Pete.

Skit : Ils lui avaient même trouvé un nom : Décombres.

Colby regarde David d'un air entendu.

David : C'est l'endroit où ils ont été tués ?

Skit : Non, non, non. Leur nouvelle paroi c'est pas là. Y'a qu'eux qui savaient où c'était.

Pete (à Skit) : On pourrait la retrouver. On la grimpe et on l'appelle Brian et Andy en leur honneur. Trop cool !

Skit : Ouais... J'crois qu'ça leur plairait ! (Son sourire s'éteint) Sauf que t'as pas vraiment le niveau pour une 8B !

Regards amusé des deux agents.

Pete : Quoi ? Tu veux passer devant ?

Skit (pointant son doigt vers le haut) : T'as vu comment ça s'est passé sur ce bloc !

Pete (indigné) : Attends on discute et...

Skit (se détournant) : Non, pas question !

Pete : Non je serai en tête et toi tu...

Skit : Arrête ! Tu veux me foutre la honte ou quoi ?

Amusés les deux agents s'en vont.

 

A Calsci, bureau d'Amita.

Charlie se tient derrière Amita et Larry qui sont devant le tableau où Larry écrit.

Amita: Très audacieux comme avancée.

Larry : Disons que je bouscule quelque peu certains principes de base mais je vois ça plutôt comme un moment de suspension au-dessus d'une anfractuosité comme un tout petit saut rapide (il joint le geste à la parole ce qui fait rire Amita et Charlie, la jeune femme ayant rejoint celui-ci) au-dessus d'un ruisseau, plutôt qu'une avancée audacieuse.

Charlie : C'est quoi déjà le vieux dicton ? Il y a les hypothèses de travail, les spéculations hasardeuses et la cosmologie.

Geste de dénégation de Larry. A ce moment-là on toque à la porte, il se tourne vers le seuil où apparaissent Don et Ian Edgerton.

Larry : Ah vous arrivez juste à temps pour sauver la magie et la grâce de la physique de l'infâme cruauté de la logique de ces mathématiciens.

Ian rit mais Don paraît très mal à l'aise.

Charlie (tendant la main à Ian) : Comment allez-vous Ian ? Je suis ravi de vous revoir.

Ian : Moi aussi professeur. (Après une brève interruption) J'ai appris que vous étiez devenu une menace pour la sécurité du territoire ?

Charlie (soupirant) : Il paraît...

Ian a un regard entendu, tandis que Charlie regarde Amita.

Charlie : Qu'est ce qui vous amène ?

Don (gêné) : On doit parler en privé avec... Larry et Amita.

Amita : Ah ??!!

Larry : Oooh !!!

Ian fixe le sol quelques instants.

Charlie : Très bien, alors... si j'allais chercher un peu de café ?

Il passe devant son frère qui lui donne une petite tape.

Don : Merci.

Charlie quitte le bureau. Les quatre personnes échangent un regard ennuyé.

Larry : Vraiment très embarrassant. Oui.

Don s'assoit.

 

Calsci, couloir

Robin interpelle Charlie.

Robin : Charlie...

Ils croisent deux étudiantes en grande conversation.

Charlie (continuant à marcher, rejoint par Robin) : Bonjour Robin. Don est dans le bureau d'Amita.

Robin : C'est toi que je suis venue voir, pour t'aider à récupérer ton habilitation.

Charlie (poussant un gros soupir) : Non c'est vrai ? Pourquoi ?

Robin : Mais parce que je suis une brave fille ! Qu'est-ce que tu crois ? Grâce à toi et à ton travail j'ai gagné mes procès. Nous les procureurs nous adorons gagner !

Charlie (hochant la tête) : Je suis personna non grata au bureau !

Il se détourne pour entrer dans son bureau.

Robin : Je ne suis pas la seule à avoir besoin de toi.

Charlie s'arrête et se retourne, sans la regarder.

Robin : Don aussi.

Charlie (haussant les épaule) : Il ne se pose pas la question, ça lui donnerait la migraine !

Robin : J'avoue que ça me surprend. J'vous croyait prêts à vous battre pour ça tous les deux.

Elle échange un regard avec Charlie et s'en va. Celui-ci reste figé quelques instants, semblant profondément pensif.

 

Siège du F.B.I.

Amita fait un exposé devant David et Nikki :

Amita (manipulant le diamant) : C'est difficile de suivre la trace d'un diamant brut : pas de taille, donc pas de marquage laser.

David : Aucun vol n'a été signalé, il peut provenir de n'importe où.

Larry (surgissant derrière Amita) : Ou même avoir été volé il y a des années.

Amita (rendant le diamant à David) : Vous pourriez essayer une analyse optique, faire une cristallographie.

Nikki : Il faudrait qu'on sache ce que ça veut dire.

David ricane en la regardant

Amita : C'est simple, on envoie de la lumière à travers le cristal (début d'une mise en image de la théorie) Un diamant c'est un cristal. Ses atomes sont ordonnés en structure symétrique. Le procédé consiste à envoyer de la lumière polarisée à travers la structure du cristal. Le mode de réfraction de la lumière va révéler les impuretés qui sont emprisonnées dans la structure, ce qui pourra nous aider à retrouver d'où il vient.

Larry (s'interposant) : Le gros problème avec les diamants, d'où qu'ils soient, c'est qu'ils ne viennent pas d'un endroit mais directement du centre de la Terre. Ils se créent à des températures et des pressions extrêmes au cœur du manteau terrestre et leurs caractéristiques qui servent à les évaluer (fin de la mise en image de la théorie) : la dureté, la clarté, la pureté, ne facilitent malheureusement en rien l'identification de la provenance de telle pierre ou de telle autre. D'ailleurs le gouvernement Clinton avait lancé un défi aux scientifiques sur cette question afin de combattre les trafics de diamants qui financent les rebelles.

Nikki a l'air époustouflée.

David (la regardant) : Bienvenue chez les agents très spéciaux !

Nikki : Donc vous pourriez avoir une idée de l'origine de ce diamant, mais pas de façon certaine.

Larry (reprenant le diamant à Nikki) : C'est ça. Et est-ce que vous savez dans quelles conditions ces diamants bruts sont transportés ?

Nikki : Dans de simples valises, dans des voitures banalisées conduites par des hommes de confiance. Une seule personne, peut-être deux sont au courant.

Amita : Impossible d'intercepter la cargaison !

Larry : Et oui, c'est vertigineux ! Comment cette pierre précieuse, née au cœur de la Terre, a-t-elle pu se retrouver dans le sac d'un grimpeur ?

David : Nous pensons qu'il l'a trouvée. Ce type n'était pas un spécialiste des diamants.

Larry : Il existe une vieille légende qui dit que les plus inestimables d'entre eux portent malheur.

Amita (opinant) : Comme le diamant Hope, volé dans un temple en Inde. Tous ceux qui le touchent ont une fin tragique.

Larry (l'air horrifié) : C'est cruel !

Amita hoche la tête d'un air entendu.

 

Garage des Eppes

Charlie cesse d'écrire au tableau et regarde son père assis non loin de lui.

Charlie : J'aurais jamais cru que toute cette histoire t'obsèderait à ce point.

Alan (en train d'astiquer un club de golf) : Non, ce qui me hérisse c'est qu'ils aient pu te priver de ton accréditation.

Charlie : Pourquoi ? La plupart de tes héros n'ont jamais eu d'accréditation au F.B.I.

Alan (lui jetant un regard furibond) : Je suis très fier de ce que tu as fait ! C'était difficile, mais tu as fait ce qu'il fallait !

Il remet son club dans son sac.

Charlie (arrêtant un instant d'écrire sur son bloc, stylo suspendu) : Je savais que j'aurais à en subir les conséquences.

Alan : Non, mais pas à ce point ! Certains ont voulu te punir. Ils n'auraient pas dû en avoir la possibilité.

Charlie : Ca n'a pas affecté ma réputation dans mon domaine.

Alan (se relevant en s'appuyant sur un autre club de golf) : Tu trouves normal que le gouvernement puisse restreindre abusivement ce domaine ?

Charlie (hochant la tête en signe de dénégation et faisant la moue) : Tu sais, pour travailler j'ai juste besoin... d'un bloc de feuilles, d'un crayon...

Alan : Et d'une tonne de craies. Il jette le club dans son sac de golf puis se retourne vers son fils. Je sais !

Moue contrite de Charlie.

 

Siège du F.B.I.

Don est assis, les pieds sur le bureau, un dossier sur les genoux. Nikki arrive très vite derrière lui et lui tend un dossier.

Nikki : Ca vient d'arriver : un rapport sur la disparition de diamants bruts.

Don (tandis que Nikki s'assied sur le bureau derrière lui) : Ben voilà ! On la tient notre affaire !

Nikki (tandis que Don étudie le dossier) : Absolument ! Kenneth Brice, un diamantaire de Loz Angeles qui aurait dû livrer trente pierres à New York hier, pour à peu près cinquante millions, n'est jamais arrivé.

Don : Bon, très bien. Trouve les autres.

Il lui redonne le dossier.

 

Aéroport municipal

Un avion de tourisme s'envole. Sur le parking, David, qui conduisait, et Colby descendent de voiture derrière un autre véhicule, gris.

Colby : La plaque correspond au véhicule de Brice, le diamantaire.

Ils claquent leurs portières et s'approchent de la voiture.

David : Il avait réservé une place dans un petit avion... sous un faux nom, pour des raisons de sécurité.

Tout en s'approchant de la portière conducteur, il prend un gants dans sa poche.

Colby : Ben, on va vite savoir si c'était le bon choix.

David essaie d'ouvrir la portière conducteur et y arrive. Colby qui fait le tour et se trouve à son niveau, côté passager s'étonne.

Colby : C'est ouvert ?

David (l'air sombre) : Ouais.

Il se penche et actionne l'ouverture du coffre. Colby regarde ce dernier se soulever. David se redresse et le regarde.

David : C'est ton tour !

Colby lui jette un regard résigné, soupire et se dirige vers le coffre. Vue en plongée de la scène. Les deux agents arrivent chacun de leur côté au niveau du coffre que Colby ouvre, découvrant un corps à l'extérieur. Colby fait la grimace et David porte sa main à ses narines.

Colby (grimaçant) : Tu crois que c'est lui ?

David : Ouais. Il sort ses gants et les enfile. Et je te parie que ses diamants ont disparu.

Colby opine de la tête et enfile des gants à son tour.

 

Fondu enchaîné d'images.

 

Siège du F.B.I.

 

David (montrant une photo sur le tableau blanc) : La victime s'appelle Kenneth Brice, associé à parts égales avec son frère de « Brice et fils diamantaires »

Ian  (regardant une feuille) : Dévalisé et tué à l'aéroport.

David : Colby et moi on va aller voir le frère pour savoir qui était au courant de la livraison.

Ian : Bien.

David sort, laissant Ian et Larry dans le bureau.

Ian : Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Larry (brandissant quelques photos) : Que le transport de diamants est potentiellement plus dangereux que la pêche au crabe royal en Alaska.

Ian sourit sans répondre.

 

Magasin des diamantaires

 

Colby et David interrogent le frère de Kenneth Brice.

Brice : On n'était que deux à être au courant pour la livraison : mon frère Kenny et moi.

Colby : A votre avis, il aurait pu en parler à quelqu'un ?

Brice : Mon frère était un homme extrêmement prudent. Il voyageait dans de petits avions sous un pseudonyme, il ne parlait des livraisons qu'avec moi.

David : Quelqu'un a pu vous entendre : un client ou peut-être l'un de vos employés.

Ce disant, il regarde la vendeuse qui s'affaire derrière le comptoir.

Brice : Non, impossible. On planifiait le transport en dehors des heures d'ouverture. Mon père a monté seul cette affaire : c'est lui qui nous a tout appris. Brice... et fils... (il a une mimique triste) Il ne reste plus que moi.

 

Siège du F.B.I.

Ian et Larry sont devant de grands écrans dans un local technique.

Ian : Supposons que le grimpeur n'ait rien à voir avec le vol. Comment a-t-il eu la pierre ?

Larry (montrant un point sur la carte à l'écran avec son crayon à papier) : Leur point de départ, c'est ce petit aéroport municipal d'où décollent de petits avions privés. Et que sait-on sur les petits avions ?

Ian : Qu'ils volent.

Larry : Mais parfois ils peuvent...

Ian : S'écraser !

Geste d'approbation de Larry.

Ian : Les grimpeurs ont dit avoir trouvé une nouvelle voie qu'ils ont appelée décombres.

Larry : Peut-être à cause de ce qu'ils y avaient trouvé. (Suivant avec son crayon sur l'écran) Si un avion ayant décollé de cet aéroport s'est écrasé dans cette zone, une chose est sûre, c'est qu'il volait vers le nord.

Pendant ce temps, Ian fait une recherche sur son ordinateur sur lequel une liste s'affiche.

Ian : Les pilotes privés ne communiquent pas toujours leur plan de vol et parfois les radars perdent la trace des petits appareils.

Larry : Oui, sans doute, mais la tour de contrôle a forcément une trace du décollage et de la direction prise par l'avion.

Ian observe le fichier à l'écran.

Ian : Là, j'en ai un (il pointe son doigt sur la ligne) : départ El Monté, arrivée prévue à San José non répertoriée. (Larry, très intéressé, fixe son regard sur la ligne). L'avion n'a pas atterri à San José.

Larry échange un regard entendu avec Ian et fait la moue.

 

Hall du siège du F.B.I.

On voit une main passer une valise dans le tunnel de scannage. Don, Ian et Larry marchent dans le couloir, se dirigeant vers la sortie.

Ian : Les voleurs ont dû attaquer le diamantaire sur le parking de l'aéroport et mettre les pierres dans l'avion pour San José.

Larry : Il s'est écrasé dans les Monts San Gabriel où les grimpeurs ont trouvé les diamants.

Don : Soit ! Mais qui les as tués ?

Larry : Ah ! Notre théorie n'englobe pas le meurtre.

Don (à Ian) : L'avion a été enregistré sous quel nom ?

Ian : Le pilote avait de faux papiers.

Don : Et le transpondeur ?

Ian : S'il y en avait un il était coupé. Même en hélico on aura du mal à retrouver l'épave.

Don : Ratisser toute la zone ça va prendre un mois entier (il a un geste désabusé).

Ils franchissent la porte d'entrée

Ian (regardant Larry) : Pas si on peut mathématiquement réduire cette zone.

Larry : Je veux bien essayer, mais Charlie serait plus rapide.

Don : Il est inutile de rêver, le département s'y opposera.

Larry (levant l'index gauche) : On a une autre possibilité : trouver cette nouvelle voie que les grimpeurs assassinés ont dit avoir ouverte.

Don (chaussant ses lunettes de soleil) : On n'a qu'à tenter les deux !

Larry : Très bien.

 

Calsci : bureau d'Amita

Amita : Même un plan de vol ne permet pas de localiser le crash d'un avion.

Larry (jouant avec un avions en papier) : Et non ! Et certains appareils qui se sont écrasés dans cette zone n'ont jamais été retrouvés. Tu savais qu'il y a plus de petits avions qui ont disparu au-dessus du continent américain que dans le fameux triangle des Bermudes ?

Amita lui jette un regard interloqué.

Amita : C'est vrai ?

Larry : Oui, j'ai lu ça sur mythes contemporains point com.

Amita (reportant son attention sur son écran d'ordinateur) : Arrête. Un vol de diamants bruts, un crash aérien, le meurtre de deux grimpeurs, il y a tant de variables aléatoires !

Larry : Et pourtant, tout comme des astéroïdes séparés par des millions de kilomètres, ils tournent tous, sans exception, autour de la même source de gravité.

Amita : Et les diamants ont une force d'attraction vertigineuse !

Larry (lançant son avion en papier) : Voire dévastatrice !

 

Stony Point

Un grimpeur lace ses chaussures. David et Colby se tiennent devant lui.

Grimpeur : Pete et Skit ? Ils sont pas là, ils sont dans les montagnes.

Colby : Dans quelles montagnes ?

Grimpeur : Ils sont partis trouver la voie ouverte par Andrew et Wright

David : Mais personne ne sait où elle est !

Grimpeur : Et alors ? Ca empêche pas de chercher !

Colby : Et par où ils vont commencer ?

Grimpeur : Par où on commence tous : étudier à fond une bonne vieille carte topographique !

 

Calsci, bureau d'Amita.

Larry et Amita sont en train de regarder, découragés, une carte topographique affichée sur grand écran et leurs calculs au tableau. Alors que Charlie arrive silencieusement derrière eux, Amita pousse un profond soupir.

Charlie (rajustant ses manches) : Assez intéressant comme approche.

Ses deux amis se tournent brusquement vers lui.

Larry : Jusqu'à quel point ?

Charlie : Plutôt modérément en fait.

Larry : Tu veux dire qu'on perd notre temps !

Charlie : Non, je n'ai pas dit ça ! Cette analyse devrait vous fournir une demi-douzaine de zones potentielles.

Amita (opinant) : Huit tout au plus.

Charlie : Est-ce que le F.B.I. vous a envoyé les données radar correspondant au jour du vol ?

Larry : Oui, mais dans ces montagnes les signaux sont trop faibles pour être vraiment fiables.

Sur l'écran, le parcours virtuel de l'avion s'affiche.

Charlie : Vous avez tenu compte du bruit de chatoiement ?

Larry (alors qu'Amita regarde Charlie, venant vraisemblablement de comprendre quelque chose) : Le bruit de chatoiement de quoi ?

Amita : Oui Larry, le squeez squash, tu te souviens ? L'ovni que Charlie avait cherché pour Don.

Larry : Le visiteur de l'espace qui s'était avéré ne pas venir du tout du cosmos ! J'ai l'impression que tout ça est tellement loin !

Charlie (mi figue mi raisin) : M'en parle pas !

Amita : J'ai toujours les algorithmes dans l'ordi du labo. Ils pourront isoler le signal radar des bruits parasites et nous donner un plan de vol approximatif.

Charlie opine de la tête, un peu tristement.

Larry (chuchotant) : Charlie... Nous te remercions beaucoup.

Charlie (se détournant) : Vous ne m'avez pas vu !

Il sort.

 

Monts San Gabriel

Les véhicules du F.B.I. arrivent sur la zone de recherche, point de départ des randonneurs.

On entend une monitrice dire : « Vérifiez que votre gourde est pleine », alors que Don et Ian descendent du premier véhicule, Colby et Nikki de l'autre.

Don : Très bien

Voix d'un moniteur : Bon, tout le monde est prêt ? En route !

Don : On interroge tout le monde, on aura peut-être des infos.

Les quatre agents se dispersent alors pour interroger les personnes présentes.

Passage très rapide d'un agent à l'autre.

 

Ian est au local des visiteurs et deux employés lui parlent.

Homme : Oui on les connaît bien.

Femme : Ils sont sympas.

Ian : Vous les avez vus ?

 

Colby interroge deux grimpeurs :

Colby : Brian Wright et Andrew Thomkins.

Grimpeur : Tout le monde les connaît !

 

Nikki est avec une cycliste

Cycliste : On se croise, mais on discute pas vraiment.

Nikki : Oui, je comprends.

 

Don est avec un paysan.

Paysan (pointant son doigt vers le haut de la montagne) : Peut-être de l'autre côté.

 

Nikki avec un ranger du parc.

Nikki : Ils disaient avoir ouvert une nouvelle voie.

Ranger : Ils en rêvent tous.

 

Les quatre agents se rejoignent à leur point de départ. Don arrive le dernier.

Don : Quelqu'un a quelque chose sur cette nouvelle voie ?

Ian assis dans la voiture, Colby et Nikki adossés à la leur en face de lui, lèvent tous les trois la main dans un geste qui veut dire « peut-être ».

Ian : Une des employée du parc dit les avoir vus ici juste avant les meurtres. Thomkins voulait qu'elle grimpe la corniche du Cougar avec eux.

Nikki : L'un des rangers a vu leur véhicule garé dans une zone protégée. (Don enlève ses lunettes et s'accoude à la portière ouverte) Il leur a mis un P.V. J'ai l'endroit exact.

Colby : Il y a plusieurs randonneurs qui ont trouvé un sentier fraîchement tracé.

Don : Il va falloir aller vérifier sur place.

Nikki hoche la tête en signe d'assentiment.

Ian (à Don) : Et toi, est-ce que tu as du nouveau ?

Don : Peut-être. Un promeneur dit avoir entendu un bruit de perceuse.

Colby : De perceuse ? C'est ce qu'il a dit ?

Nikki (amusée) : Une perceuse ? En pleine nature ?

Colby (le regard fixé sur Don) : Les grimpeurs s'en servent parfois pour poser leur matos.

Ian : Ca vaut le coup de vérifier. Si l'une de ses pistes est la bonne on va trouver une paroi et un avion écrasé.

Colby hausse les sourcils. Pendant la réplique de Ian, Don a récupéré son portable et l'a ouvert pour vérifier le signal.

Don (se penchant dans la voiture) : Les portables ne passent pas. Tout le monde prend une radio et la laisse branchée. On se retrouve ici dans (il regarde sa montre) deux heures.

Ian descend de la voiture et claque la portière.

 

Siège du F.B.I.

Robin marche dans le couloir et aperçoit Amita dans un local technique. Elle entre.

Robin : Salut Amita.

Amita: Salut !

Robin : Comment ça se passe ?

Amita (s'asseyant, un dossier à la main, tout en regardant son écran) : Bien. Merci pour ton aide. J'ignorais que pour obtenir des données radar il fallait une commission rogatoire.

Robin : De rien, je t'en prie.

Elle se penche sur le bureau et regarde les données qui s'affichent à l'écran.

Robin : Ca ne doit pas être évident pour Charlie, non ?

Amita : Il s'est plongé dans le travail. Il est enfin disponible pour ses étudiants.

Robin : Don aussi adore se plonger dans le travail.

Amita : Ce sont de vrais accrocs au boulot ces deux là !

Elle se replonge dans ses données. Robin la regarde quelques instants puis a un sourire malicieux.

Robin : Je dis souvent à Don qu'il n'y a que deux choses qui comptent pour lui : le travail et le sexe. Il ne pense qu'à ça et ne fait que ça !

Amita a une moue amusée.

Amita : Le problème avec Charlie c'est qu'il s'amuse tellement quand il travaille qu'il ne s'arrête jamais de travailler.

Robin : C'est un passionné, c'est bien ! Don est persuadé que le monde repose sur lui !

Amita : Le syndrome typique de l'aîné.

Robin (un peu désabusée) : Ou la peur de l'inconsistance face à un petit frère qui est un vrai génie.

Les deux femmes échangent un regard légèrement inquiet.

Robin : Mais c'est ça qui les a réunis : le boulot.

Amita (hochant la tête) : Oui... Et la bonne cuisine !

Robin : Ca c'est sûr! C'est vrai qu'ils sont obsessionnels avec la bouffe.

Amita : Oui. On sait de qui ils tiennent ça !

Elles rient.

Robin : Oui.

 

Monts San Gabriel

Ian observe les sommets à la jumelle. Colby et Don arpentent la montagne. Nikki arrive en voiture dans un coin reculé.

Don passe un ruisseau. Ian continue de scruter les sommets. Nikki trouve des sacs plastiques en contrebas de l'endroit où elle se trouve. Elle prend sa radio.

Nikki : J'ai trouvé comment le ranger les a repérés, eux et leur véhicule. Pas vraiment écolos leurs toilettes.

Pendant ce temps, Don arrive au pied d'une paroi où il découvre du matériel d'escalade abandonné. Il l'observe, étonné.

Colby arrive à un endroit où ont été jetées plusieurs bouteilles vides. Il prend sa radio à son tour.

Colby : Moi je suis tombé sur leur bar. Ca commence à faire beaucoup.

Don, de son côté, continue à étudier le matériel trouvé. Il prend un petit transistor. A ce moment-là son regard est attiré par un groupe un peu plus loin sous les arbres. Il s'approche et aperçoit Skit et Pete retenus par trois hommes armés. On entend alors la voix de Ian dans la radio :

Ian : Rejoignez-moi à la crête du Cougar. Il y a plein de parois qui sont toutes de nouvelles voies potentielles.

Colby : O.K. Bien reçu.

Dans la radio de Don, on entend la voix de Nikki.

Nikki : Bien reçu.

Don éteint alors sa radio pour ne pas être repéré.

Skit : On est venu grimper, c'est tout.

Ian (étonné de n'avoir pas de réponse de Don) : Eppes ?

Pas de réponse, il prend l'air soucieux. Nikki à son tour regarde sa radio d'un air étonné.

Don continue à s'approcher des malfaiteurs et de leurs otages. Il sort son arme.

Un des bandits : Ici, comme par hasard ? Comme vos copains...

Colby (inquiet) : Don, est-ce que tu me reçois ?

Don, arme brandie, essaie de s'approcher le plus possible.

Pete : S'il vous plaît, dites-nous ce que vous voulez.

Chef : On a perdu quelque chose là-haut. Vos potes l'ont trouvé mais il ne nous ont pas tout rendu.

Pete : C'est vous qui tenez les flingues, alors franchement, si on savait quelque chose on vous le dirait.

Don ayant évalué la situation recule prudemment.

Bandit 2 : Ben l'un de vous deux finira par le faire.

Regard effrayé des deux jeunes gens.

Ian (vraiment inquiet cette fois) : Eppes ?

Toujours pas de réponse.

Les bandits entendent soudain le son d'une radio.

Radio : Vent du sud entre quatre et cinq noeuds

Ils se tournent vers son origine. Pete et Skit sont tout aussi étonné mais aussi pleins d'espoir.

Radio : Virant au sud ouest dans l'après-midi. Le soir temps nuageux. Température entre dix-huit et vingt-deux degrés...

L'un des hommes lève la main pour faire comprendre à ses complices de ne pas se manifester puis, en laissant les deux jeunes gens à la garde de l'un d'entre eux, il part avec son complice pour voir qui arrive.

Radio : Vent sud-ouest variable de quatre à huit nœuds, changeant nord-ouest au lever du jour. Aujourd'hui temps ensoleillé avec des températures pouvant atteindre entre trente et trente-six degrés. Vent léger tournant à l'ouest dans l'après-midi.

Ils avancent prudemment et trouvent une radio à terre.

Radio : Entre quatre et huit nœuds. Prévisions concernant les zones de montagne : journée ensoleillée avec des températures maximales.

Le chef ramasse la radio et la montre à son complice.

Radio : entre trente et un et trente-sept degrés. Vent de sud ouest.

L'homme coupe la radio. Pendant ce temps, Don, qui a contourné leur position, surgit derrière le gardien et l'assomme puis fait signe à Pete et Skit de s'enfuir avec lui. Les deux autres malfaiteurs, entendant tomber leur complice rebroussent chemin et tirent sur Don au moment où il allait ramasser l'arme du bandit qu'il a assommé. Il s'enfuit à son tour après avoir tiré deux coups de feu, et tombe au moment où une balle percute sa radio. Il se relève et suit les deux jeunes gens qu'il vient de sauver, mais il est désormais sans moyen de communication.

Don (à Skit et Pete qui l'attendent) : Courez ! Courez !

Ian, Colby et Nikki entendant les détonations se précipitent pour rejoindre leur point de départ. Les malfaiteurs se lancent à la poursuite des trois fugitifs.

Ian (montant précipitamment dans la voiture) : Eppes !

Vue sur la radio inutilisable tombée à terre.

 

Fondu enchaîné d'images se terminant sur la tête de Don dans le viseur d'une arme.

 

Retour au point de départ des agents. Ian arrive et descend de voiture. Colby et Nikki s'approchent de lui, l'air découragé. Colby tient une carte dans les mains. En arrière plan, on voit deux rangers étudier aussi une carte sur le capot de leur voiture.

Colby : On a commencé à fouiller la zone où on a entendu tirer.

Ian (les rejoignant) : La zone potentielle du crash fait dix-neuf kilomètre sur seize.

Nikki : Plus de trois cents kilomètres carrés !

Ian : Ca va nous prendre au moins une semaine ! Il nous faut une reconnaissance aérienne.

On entend un bruit d'hélicoptère. Ian se précipite vers lui, laissant Colby et Nikki derrière lui.

Ian : Mettez tout le monde sur le coup ! Je reviens.

Colby (étonné) : Vous allez où ?

Ian (rechaussant ses lunettes) : A Pasadéna !

Nikki : C'est à une heure de route !

Ian : Et à dix minutes en hélicoptère !

 

Pendant ce temps, les deux complices raniment celui assommé par Don en lui jetant de l'eau au visage.

Le chef : T'es fier de toi bouffon ? Allez, debout !

L'autre malfrat l'aide à se relever.

Ils se lancent à la poursuite de Don, Skit et Pete qu'on voit courir, Don ayant son arme à la main.

 

Calsci, vue extérieure puis bureau de Charlie.

Charlie est avec un groupe d'étudiants. Il se tient devant le tableau puis marche vers la porte.

Charlie : Juan Carlo Jota, du M.I.T. a dit que la combinatoire consiste à mettre des billes de différentes couleurs dans des sacs de différentes couleurs pour voir comment elles se répartissent.

Il sourit, amusé, tournant le dos à la porte. Ian fait alors irruption, brutalement, interrompant les rires des étudiants. Il retire ses lunettes alors que Charlie, étonné, se tourne vers lui.

Ian : Eppes ! On a besoin de vous !

Charlie (chuchotant d'un ton pressant) : Je ne travaille plus pour le F.B.I. !

Ian (le fixant droit dans les yeux) : On s'en fout, votre frère a des ennuis !

Charlie se décompose.

Charlie : Expliquez-moi ce qui se passe !

Ian : Je vous le dirai en route, venez !

Sans discuter, Charlie se rue à l'extérieur, le visage figé.

Ian (s'adressant aux étudiant) : Quant à vous... C'est la récré, (Il a un geste de la main) jouez aux billes !

 

Monts San Gabriel

Don précède Pete et Skit, ils marchent très vite.

Don : Qu'est-ce que vous faisiez là tous les deux ?

Pete : Vous avez vu cette falaise ? Il y a au moins une douzaine de voies de haut niveau à ouvrir. Peut-être la première 9B de Californie !

Don (regardant autour de lui) : Il faut qu'on trouve un endroit où se cacher !

Skit (écartant les bras) : Là où on sera en sécurité, c'est sûrement pas au sol.

Don regarde alors le grand arbre sous lequel ils se tiennent à ce moment-là.

 

Siège du F.B.I.

Dans une salle se tiennent Larry, Amita et David, inquiets.

Amita : Je ne peux réduire la zone que si on admet que Thomkins et Wright sont restés près de la route.

Larry : Autrement ça va prendre des jours.

Charlie (faisant irruption à toute vitesse, suivi de Ian) : Sauf si on utilise les données de la NASA

Les trois occupants de la pièce se retournent vers eux.

David : Don ne va pas aimer !

Ian : D'abord on sauve sa peau, et après on verra !

David a une mimique montrant qu'il déclare forfait.

Charlie (se penchant vers Amita) : Bien, va sur ce site. Un de mes amis a accès au service des cartes géospatiales du département de la défense nationale.

Un écran apparaît ou est écrit : Secure NGIA Contractor Access

Amita : J'y suis.

Charlie (tendu) : Bien, ce qu'on a sous les yeux c'est une image haute définition des monts San Gabriel prise par satellite il y a une demi-heure. Est-ce que tu peux la superposer au plan de vol présumé de l'avion ?

Amita fait la manœuvre demandée. Des pointillés apparaissent sur la carte.

Charlie (pointant son doigt sur l'écran) : Là, il y a quelque chose.

Larry : Pour avoir cette taille sur l'image et renvoyer autant de lumière, ça ne peut être que...

Ian suit très attentivement ce que font les scientifiques.

Amita : de la roche, une roche gigantesque !

Charlie : Du granit de type alpin ?

Amita : Ca confirme l'hypothèse de la nouvelle voie. Elle est sur le tracé du plan de vol et près de la route.

David : Tu as la carte topographique. Comment s'appelle cet endroit ?

Amita tape sur son clavier. Le lieu est encadré et zoomé.

Amita : Le canyon de la glacière.

Larry : De la glacière... Je l'ai vu dans le guide.

Il tourne les pages de celui-ci tandis que Charlie soupire d'inquiétude et que Ian s'approche de lui, intéressé.

Larry : Une seconde... Au XIXème siècle, il y avait là une fabrique de glace utilisée par les chercheurs d'or.

Ian : Par les chercheurs d'or ? C'est sûrement là !

Il porte sa radio à sa bouche et sort de la pièce

Ian : Ici Edgerton : on repart sur la zone.

David lui emboîte le pas en passant une main rassurante sur l'épaule de Charlie qui soupire à nouveau.

 

Monts San Gabriel

Les trois malfaiteurs recherchent toujours Don, Skit et Pete. Ceux-ci, réfugiés dans les branches d'un grand arbre les regardent passer puis descendent rapidement. Pete se tord la cheville et pousse un cri qui alerte les malfaiteurs. Ceux-ci rebroussent chemin.

Don se précipite vers lui.

Don : Rien de cassé ?

Pete : J'en sais rien.

Skit (arrivant à son tour) : On s'en fout, allez viens !

Don l'aide à se relever et Skit lui offre l'appui de son épaule pour marcher.

Don : Partez devant, je vous couvre.

Pete (se retournant vers lui) : Non, attendez, vous êtes sûr ?

Don : Oui.

Pete : Ils sont trois ! Ils ont des mitrailleuses...

Don : Je vous suis. Courez ! Je vous suis !

Skit et Pete partent en avant et Don se met en embuscade pour attendre leurs poursuivants.

Il y a alors un échange de coups de feu. Pete et Skit s'arrêtent une fraction de seconde puis reprennent leur course.

 

L'hélicoptère survole les monts San Gabriel

Voix de Ian : Agent Granger, ici Edgerton vous me recevez ?

Au camp de base, Colby lui répond tandis qu'on entend les coups de feu au loin.

Colby : Cinq sur cinq.

Ian : Rejoignez le canyon de la Glacière au plus vite avec tous les hommes disponibles.

Colby et Nikki se précipitent.

Colby : O.K bien reçu !

Il va ouvrir le coffre.

Colby : Ian a réussi à localiser Don!

Il prend un fusil dans le coffre et part en courant avec Nikki.

 

Pendant ce temps, à court de munitions, Don décroche : un des malfaiteur tire sur lui sans l'atteindre. Don rejoint Pete et Skit et prend la tête. Il courent.

Don : Allez, allez, on avance ! Faut surtout pas s'arrêter.

Il s'arrête pour laisser passer Skit devant lui et aider Pete qui boitille à l'arrière.

Don : Plus vite, plus vite ! Je sais que vous êtes blessé !

Tandis que Skit continue, les deux hommes s'arrêtent au pied d'un arbre.

Pete : Hé, hé... continuez sans moi.

Don : Non, non, non, non. On doit...

Pete : Je ne peux pas courir, vous si.

Don : J'vais essayer de les retenir. Vous, vous continuez !

Pete : Comment vous ferez sans munitions ? Moi ils ne me feront rien, ils croient que je sais où sont leurs diamants.

Don (tentant de l'attraper) : On reste tous les trois. Venez, il faut partir.

Pete (décrochant la main de Don de son T-shirt) : Pas question, on mourra tous les trois !

Don : Venez !

Pete se dégage et se dirige vers les malfaiteurs.

Skit : Pete !

Pete lève les mains en avançant vers leurs poursuivants

Pete : Hé !

Don (à Skit, se retournant) : Courez ! courez !

Pete (arrivant devant les malfaiteurs) : Je sais où sont les diamants ! Je sais où ils sont !

Les trois hommes s'arrêtent et s'emparent de lui. Don et Skit continuent à courir. Le chef des malfaiteurs, sans parler, fait signe à l'un de ses hommes de se poster à un endroit pour abattre les deux fuyards. Lui et l'autre complice emmènent Pete.

 

Don et Skit traverse un terrain rocailleux, de rocher en rocher. Don tend la main à la jeune fille pour l'aider à franchir un rocher.

Skit : Qu'est-ce qu'on va faire pour Pete ?

Don : Dès que vous êtes en sécurité, je réunis mon équipe et on revient le chercher.

A ce moment-là, sa tête s'encadre dans le viseur de l'arme du guetteur.

Au moment où l'homme s'apprête à tirer, une main lui frappe sur l'épaule tandis qu'on pointe un pistolet sur sa tête.

Ian (venant d'arriver, très calme, prêt à faire feu) : Toi, tu peux le manquer, mais moi je te raterai pas.

L'homme semble hésiter.

Ian : Enlève ton doigt de ton jouet.

L'homme abaisse son arme.

Ian : Tu as fait le bon choix.

 

Don et Skit se trouvent sur un sentier et sont rejoints par Ian et son prisonnier menotté.

Don : Comment vous nous avez trouvés ?

Ian : Si je vous le dis, vous n'allez pas vraiment aimer.

Don : Je vois... Charlie !

Il ôte sa casquette puis la remet.

Ian : Il s'en est fallu de peu : ce clown allait vous faire exploser la tête.

Il donne une tape sur l'épaule de l'homme.

Don : Bon, et pour les deux autres ?

Skit : Où est Pete ?

Ian : Monsieur « traîne les pieds » dit que leur jeep est le long d'un chemin forestier. Colby et Nikki n'ont rien trouvé, on a un hélico qui cherche la voiture.

Don (passant la main sur le bas de son visage) : Très bien

On entend la voix de Charlie dans la radio de Ian.

Charlie : Ian, vous me recevez ?

Ian : Cinq sur cinq, je vous passe votre frère.

Pendant l'entretien, on voit Charlie quitter la salle du F.B.I. et marcher dans le couloir en direction des ascenseurs.

Charlie : Salut Don, ça va ?

Don : Oui ça va, tout va bien. Où tu es ?

Charlie : Je suis au F.B.I. Je crois qu'on a localisé l'avion. Je te donne les coordonnées. Latitude nord 3 4.6 7 3 3 Longitude ouest 1 1 8.1 2 1 6.

Don : Oui, c'est noté. Et heu... Charlie... (Il marque une pause, un peu gêné) Merci beaucoup p'tit frère.

Charlie (faisant la moue) : De rien.

Don : Mais tire-toi avant que le directeur adjoint te voit, sinon toi et moi on est mort !

Ian sourit.

 

Un hélicoptère survole les monts San Gabriel. Don et Ian arrivent devant la carcasse d'un petit avion où gît le cadavre du pilote. Don ramasse un sac.

Don : Regardez ! Ca fait bien longtemps qu'il n'y a plus de diamants là-dedans.

Ian : Et ils croient que Pete sait où il sont. J'espère qu'il sait bien mentir.

Don regarde autour de lui.

 

Fondu enchaîné d'images dont Pete gisant sur un matelas, le visage ensanglanté.

 

Siège du F.B.I., salle d'interrogatoire.

L'homme arrêté par Ian est seul. Nikki l'observe de la salle annexe. David arrive derrière elle.

Nikki : Aucun papier sur lui. Et il ne dit pas un mot.

David : Non seulement les deux autres nous ont échappé, mais ils ont un otage.

 

David (brandissant une photo du pilote) : Fausse immatriculation sur la carcasse de l'avion, et pas d'identification possible de notre homme.

Il donne les photos à Ian.

Ian : Pourtant, ce qui est sûr, c'est que nos voleurs ont réussi à tout savoir de cette livraison secrète de diamants.

David : Et c'est forcément à la boutique qu'ils l'ont appris.

 

Colby et David étudient attentivement les bandes de surveillance vidéo de la boutique des diamantaires. On voit défiler des clients. Soudain Colby arrête la bande.

David : Regardez, (il pointe son doigt sur l'écran) c'est le type retrouvé mort dans l'avion. Et l'autre correspond à la description de Don.

Colby : Je te parie qu'ils ne sont pas venus acheter une bague de fiançailles.

Les deux hommes se lèvent.

 

Boutique du diamantaire

Sous le comptoir, à l'endroit où ils ont repéré les deux hommes, Colby décroche un micro.

Colby : Ca y est, je l'ai.

Diamantaire : Ils auraient mis un micro dans la boutique, mais c'est impossible. Elle est entièrement protégée par un bouclier électronique !

David : Ils savaient pour la livraison, ça veut dire qu'ils ont su le franchir.

 

Siège du F.B.I.

Amita, encadrée par Ian et David, tient le micro dans la main.

Amita : Pour franchir le bouclier installé dans la boutique, le micro était relié à une petite antenne parabolique installée sur le toit qui envoyait son signal par satellite à un récepteur localisé quelque part sur le sol.

Ian (passant sa main sur sa nuque) : Ce qui veut dire que les voleurs pouvaient être n'importe où.

Larry (se levant pour les rejoindre) : Oui, sans aucun doute. Mais nous savons dans quelle direction l'antenne était pointée. Nous savons aussi qu'il y a peu de satellites qui sont susceptibles ce genre de signaux anonymes (Amita opine de la tête), donc... nous devrions être capables d'identifier ce satellite.

Amita : Est-ce qu'on peut avoir la date et l'heure précise où a eu lieu la conversation ?

David (hochant la tête) : Ouais, je m'en occupe (il prend son portable).

Larry : Grâce à l'analyse géométrique des données ont devrait pouvoir établir la position probable du satellite puis du récepteur.

Ian : Faites vite, ils ont un otage.

Il les quitte. David s'éloigne aussi en formant un numéro sur son téléphone. Amita regarde Larry.

Amita : Une telle analyse est extrêmement difficile à formuler. Tu sais comment tu vas faire ?

Larry : Je sais surtout... QUI va s'en charger !

Il fixe quelques instants Amita avant de quitter la pièce. Elle le suit du regard, interloquée.

 

Calsci, bureau de Charlie

 

Charlie est en train d'écrire au tableau. Larry arrive avec un dossier à la main frappe à la porte ouverte et entre.

Larry : Charlie, comme dirait le regretté Paul Erdausse : ton esprit est-il ouvert ?

Charlie (continuant d'écrire) : Tant que ça n'est pas un dossier du F.B.I. (il se tourne vers lui), je dis oui. Pour retrouver Don d'accord mais pour le reste...

Larry : Non, non c'est pour mes recherches en physique des particules.

Charlie se remet à écrire.

Larry : Euh, voilà : j'ai un problème avec mon programme d'analyse de chambre à bulles que j'utilise pour identifier les trajectoires elliptiques des particules.

Charlie (écrivant toujours) : Je vois.

Larry : Quand je l'ai montré au Dr Tollenson, il a dit qu'il ne comprenait pas.

Charlie arrête brusquement d'écrire.

Charlie : Quoi ? Comment ça tu a demandé l'avis de Tollenson ? (il se tourne vers Larry) Non ! Pas lui ! Il a attaqué mon article sur la théorie du treillis. Il veut ma place de parking à la fac ! J'ai dû attendre cinq ans pour cette place !

Larry (semblant stupéfait, la main sur le coeur) : Oh j'ignorais je te jure !

Charlie : C'est quoi ton problème ?

Larry : Mais je peux toujours aller voir...

Charlie : C'est pas la peine ! Donne-moi ça, je vais regarder.

Il lui prend le dossier des mains et Larry a un geste résigné. Puis tandis que Charlie feuillette le dossier, on le sent jubiler intérieurement.

 

Siège du F.B.I.

Dans une salle, Colby et Nikki encadrent Skit assise sur une table, l'air accablé.

Colby (à Skit) : Vous devez sûrement pouvoir nous aider. On sait qu'Andy et Brian ont trouvé l'avion écrasé. Pourquoi ne l'ont-ils pas signalé aux autorités au lieu de continuer à chercher leur nouvelle voie ?

Skit : Parce que les grimpeurs ça pense pas comme tout le monde ! Ils ont dû se dire que, comme le mec était déjà mort, il n'y avait pas urgence.

Nikki : Vous avez un sens aigu des priorités !

Colby fait une petite grimace approbative.

Skit : C'était des mecs biens, des vrais gentils. Mais... (elle lève les yeux au ciel) ils avaient pas non plus inventé l'eau tiède. Vous voyez ce que je veux dire ?

Echange de regards entre Colby et Nikki.

Skit : Vous croyez que Pete est toujours en vie ?

Nikki la regarde et la jeune fille baisse la tête.

Nikki : Il n'est pas question d'en douter !

Colby : Et tout le monde essaie de le retrouver.

Skit (retenant ses larmes) : Il est super courageux ! Il a risqué sa vie pour sauver celle de votre agent, et la mienne.

Elle renifle.

 

Calsci, bureau de Charlie

Charlie termine des calculs au tableau, tandis que Larry, assis sur le bureau, prend des notes.

Charlie : Voilà ! Maintenant ça devrait fonctionner.

Il regarde Larry.

Charlie : Tu as l'intention d'aller le montrer à Tollenson ? J'aimerais beaucoup être là pour voir sa tête quand il le lira !

Larry (embarrassé) : Non, euh... Non ! Pas, pas pour l'instant ! Salut !

Il quitte la pièce en courant, laissant Charlie interloqué.

Charlie : Larry ?

 

Siège du F.B.I.

Don est à son bureau. David arrive auprès de lui.

David : L'analyse du signal envoyé par l'appareil trouvé à la bijouterie (il tend le dossier à Don) situe le récepteur dans une maison louée à un dénommé James Mayers.

Nikki : Interpol l'a sur une de ses listes.

Elle se penche pour taper sur le clavier de l'ordinateur.

Nikki : C'est l'un des noms d'emprunt de cet homme.

Des documents s'affichent à l'écran.

Nikki : Alex Rézar, connu pour être l'associé de messieurs (deux autres photos s'affichent) Keith Jackson et Nigel Moore.

Moue approbative de Don.

Don : Bien, donc nous avons déjà Moore, on n'a plus qu'à aller cueillir les autres !

 

Planque de Rézar et Jackson.

Rézar est en train de manipuler un diamant. On entend une porte et Jackson arrive derrière lui.

Jackson : Je suis sûr que le môme ne sais pas où se trouve le reste des diamants.

Rézar : Alors c'est mort ! On peut pas retourner sur les lieux du crash. Le F.B.I. sait où c'est.

Jackson : Je me suis demandé un truc : comment, toi, tu savais ?

Rézar : J'avais mis un traceur dans l'avion.

Jackson : T'avais un doute ? A cause du pilote ? Tu lui faisais pas confiance ?

Rézar se tourne vers lui.

Rézar : J'ai confiance en toi, et en Moore. C'est tout.

Jackson : Qu'est-ce qu'on fait du gosse ?

Rézar : On n'a plus besoin de lui.

 

 Jackson a un sourire entendu et retourne d'où il vient en frappant violemment le chambranle de la porte. Il va dans la chambre où Pete, les bras ligotés dans le dos, le visage ensanglanté, gît sur un matelas. Il se place derrière lui, le redresse et passe son bras autour de son cou pour l'étrangler.

Jackson : Bouge pas ! Sinon ça va être plus long !

Pete : Va te faire foutre !

 

A ce moment-là une équipe du F.B.I. fait irruption dans la maison en hurlant.

Une voix : F.B.I. !

Une autre : Restez ou vous êtes !

Une autre : Mains en l'air !

Rézar essaie de s'enfuir

La voix : J'veux les voir ! Mains en l'air !

 

Pendant ce temps, la fenêtre de la pièce où se tiennent Jackson et Pete s'ouvre. Pete se retourne et découvre Don qui pointe un fusil d'assaut sur lui, épaulé d'un autre agent.

Don : Les mains en l'air et vite ! (Jackson obtempère) Ecartez-vous de lui.

 

Une voix : F.B.I. pas un geste !

Nikki se rue dans une pièce, Ian dans une autre, armes braquées.

Une voix : F.B.I. personne ne bouge !

Ian : Il est là !

Il intercepte Rézar et le plaque au mur.

Ian : C'est bon, je l'ai.

Nikki (abaissant son arme) : Rien ici !

Une voix : Rien ici !

 

Don (l'arme toujours braquée sur Jackson) : Doucement. Mains derrière la tête.

L'homme obtempère tandis que Pete respire de soulagement.

Don : Je ne veux pas qu'elles bougent.

 

Nikki rejoint Ian qui lui tend le diamant qu'il vient de reprendre à Rézar.

Ian : Ce serait pas mal sur vous ça, non ?

Elle lui jette un regard excédé.

Une voix : Intervention terminée. Allez on les embarque.

Ian (à un agent qui arrive) : C'est bon ?

L'agent (passant les menottes à Rézar) : Ouais.

 

Un agent menotte Jackson étendu au sol, qui garde les yeux fixés sur Pete dont Don s'occupe.

L'agent : Debout !

Don détache les mains de Pete.

Don : Un médecin va vous examiner. Vous pouvez vous lever ?

Il l'aide.

Pete : Oui.

Don : Je vais vous aider.

L'agent (à Jackson) : Debout !

 

Siège du F.B.I.

Une jeune agent vient de tendre un dossier à Nikki qui le prend.

Nikki : Merci.

Elle rejoint Don et Ian dans leur box.

Nikki (tendant le feuillet à Don) : Le rapport du légiste concernant le pilote. Regarde la toxico.

Les deux hommes lisent le rapport.

Ian : Drogué, inconscient lors du crash.

Les deux agents échangent un regard entendu.

Don : Vous pensez comme moi ?

Ian : Un voleur reste un voleur !

 

Salle d'interrogatoire.

Rézar, Jackson et Moore viennent d'être installés dans la salle. Don et Ian les interrogent.

Rézar : On veut un avocat.

Don : Bien sûr ! Mais d'abord on va vous raconter une histoire.

Les agents qui ont amené les prisonniers sortent.

Ian : L'histoire de quatre gars qui espionnent des diamantaires pour tout savoir sur leur livraison de diamants.

Don (consultant un dossier) : Ils tuent le livreur.

Ian : Un petit avion embarque les diams vers le nord.

Don : Ils droguent le pilote de l'avion.

Il laisse tomber le dossier sur la table.

Ian (attirant le dossier vers lui) : Comme prévu, l'avion s'écrase.

Il glisse le dossier à Rézar qui l'étudie.

Ian : Mais des grimpeurs tombent sur l'épave et n'emportent qu'une partie des diamants. (agitant l'index) Pourquoi ? (Il regarde Moore et Jackson) Parce que l'un d'entre vous avait retiré la plupart des pierres de la valise en en laissant juste assez pour tromper le pilote (Don marche lentement en observant les malfrats) après lui avoir sans doute offert un dernier verre pour (Rézar regarde fixement Jackson) fêter ça.

Don : En se disant que l'avion allait s'écraser et que personne ne saurait jamais que les diamants n'y étaient pas.

Résar (à Jackson) : Tu t'es pas douté que j'avais mis un traceur à bord de ce putain d'avion !

Ian : Et vous voilà partis à la chasse au trésor en pleine montagne pour retrouver vos cailloux que l'un d'entre vous avait déjà au fond de sa poche !

Il rit. Moore jette un regard assassin sur Jackson qui regarde droit devant lui, sans parler puis jette un coup d'œil sur Rézar, assis au bout de la table et sur les deux agents en face de lui. Don le fixe à son tour.

Rézar (à Jackson) : En ce moment on pourrait avoir la belle vie en Europe.

Ian (moqueur) : Au lieu d'être en prison à Los Angeles.

Rézar se jette sur son complice.

Rézar : Je vais te...

Ian l'arrête.

Ian : Toi tu t'assois !
Moore hoche la tête, dépité.

Rézar : En taule ta vie va être un enfer ! Compte sur moi pour te la pourrir !

Regard de Don sur les malfaiteurs.

 

Pete arrive au bureau, la cheville gauche dans une attelle, s'appuyant à une canne. Skit se jette à son cou.

Skit : J'ai cru que t'étais mort !

David et Colby, dans leur box, se retournent vers eux et les regardent. Pete serre Skit contre lui puis les deux jeunes gens échangent un baiser.

Colby : Ca y est, il s'est aperçu que c'était une fille !

David : Ouais... Tu crois que ça va compromettre leur sport ?

Les deux jeunes gens cessent de s'embrasser et échangent un regard bouleversé. Puis ils s'en vont, Pete appuyé sur Skit. Ian les regarde puis se tourne vers Don qui parle au téléphone.

Don : D'accord, c'est noté. Merci.

Il raccroche. Il s'assoit sur le bord de la table.

Don (souriant avec ironie) : Les diamants ont été retrouvés dans une banque où ce cher Keith Jackson avait loué un coffre.

Ian (hochant la tête) : D'accord. (Il semble hésiter) On n'y serait pas arrivé sans Charlie.

Don : Non ! Vous pouvez pas savoir la pression qu'ils me mettent !

Il soupire. Ian sourit.

Ian : Vous faites très bien votre boulot ! Vous avez rien à craindre.

Don hausse les sourcils, peu convaincu.

Ian : C'est ça la vie au F.B.I. !

Don : Ouais, je sais !

Les deux hommes frappent leur paume l'une sur l'autre, rapidement, et Ian quitte la pièce.

 

Nikki, à son bureau, voit Ian passer. Elle se lève, sourire aux lèvres, et va vers lui.

Nikki : Tiens... Merci de votre aide.

Ils marchent ensemble dans l'allée.

Ian : Mais y'a pas de quoi !

Nikki : J'aurais signé pour le F.B.I. plus tôt si j'avais su que ce serait comme ça.

Ian : C'est vrai que je suis assez fier de moi !

Nikki : Je parlais de l'affaire.

Ian : Moi aussi !

Nikki : Ha ha...

Elle s'arrête et Ian continue sa route. Elle le regarde s'en aller avec un petit sourire et retourne à son bureau.

 

Maison des Eppes

La nuit est tombée. Robin rejoint Charlie, Amita et Don à la table de la salle à manger sur laquelle s'étalent des cartons de nourriture chinoise.

Robin : Pour quelqu'un qui ne peut plus travailler pour le F.B.I., j'ai l'impression que tu as pas mal bossé sur cette affaire.

Amita : Plus encore que tu ne crois !

Charlie : Ian ne m'a pas vraiment laissé le choix.

Don (regardant Robin) : Je reconnais que c'est difficile de lui dire non.

Charlie (souriant) : Surtout quand on sait que c'est un tireur d'élite !

Robin (tournée vers Don mais regardant vers Amita et Charlie placés en face) : Tout ça ne fait que renforcer ma conviction : je suis convaincue que tu devrais faire appel de la décision du F.B.I.

Charlie laisse tomber ses baguettes dans son assiette tandis qu'Amita le regarde avec un petit sourire. Il a une moue gênée, comme partagé entre deux sentiments. Don le regarde, très sérieux soudain.

Don : Ouais, moi aussi.

Charlie tourne la tête vers lui et le regarde avec insistance.

Charlie : T'es sûr ?

Don : Ouais, j'suis sûr !

Charlie ne le quitte pas des yeux.

Don : Tu ne représentes aucune menace, tu es fiable, et ils le savent !

Charlie (hésitant) : Ca risque de te rendre les choses encore plus compliquées.

Amita regarde à son tour Don avec attention. Celui-ci pousse un profond soupir.

Don : Et alors ? On s'en fout non ? Ils peuvent rien contre nous !

Il fixe à nouveau son frère.

Robin : Sans peur et sans reproches !

Amita : Les valeureux et nobles frères Eppes !

Charlie a un rire amusé tandis que Don hoche la tête.

Charlie (regardant toujours son frère) : Très bien, je vais le faire. Je vais faire appel.

Don sourit. Charlie regarde ses vis-à-vis, l'air déterminé.

 

Vue sur la table de billard dans le garage. Larry est en train de jouer, Alan et Ian discutent en attendant leur tour.

Alan : La première fois que ma femme et moi on a emmené Charlie chez le pédiatre pour une otite, il a refusé qu'il lui examine les oreilles parce qu'il croyait qu'il allait voir toutes les pensées qu'il avait dans la tête.

Alan et Ian rient.

Alan : Le pédiatre a dit qu'il ne connaissait qu'un seul enfant aussi têtu que Charlie.

Ian : Et c'était qui ?

Larry (cherchant toujours le meilleur angle d'attaque) : Euh... Laissez-moi deviner... Don ?

Alan (souriant) : Exactement !

Larry (penché sur la table) : En physique des particules on se réfère souvent aux boules de billard pour donner une image des réactions des particules subatomiques. Mais en fait, le comportement de ces énormes sphères est éminemment prévisible comparé à celui des particules.

Ian a amené son visage au niveau de celui de Larry puis il se relève et rejoint Alan.

Larry : ... y compris sous l'angle newtonien. Considérons que cette boule, que je dois jouer, a les mêmes caractéristiques qu'un boson.

Alan et Ian le regardent, résignés.

Alan : Ah... Il fait le malin parce qu'il sait pas comment la jouer.

Larry : Non, non, non... D'ailleurs je vais appeler ce coup le boson de Fleinhardt.

Il frappe la boule qui saute hors de la table.

Ian (moqueur) : C'est le nom d'un avion ?

Alan rit.

Larry : Exactement ce que j'avais prévu ! Voyons maintenant comment vous allez jouer cette boule... (il se tourne) depuis le sèche linge.

Il s'accote à sa queue de billard. Ses deux adversaires échangent un regard interdit.

Alan (à Ian) : Je crois que c'est à vous de jouer.

Ian rit et se dirige vers le sèche-linge.

 

Fin de l'épisode

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

<>Previously on Numbers :<>

  

 Out of Calsci Two Men get out of a car and go towards Charlie, Larry and a third professor.  

Professor: Practical applications

First Man (to the professor): Professor Phillip Sanjrani?

Professor Sanjrani: Yes.

First Man:  Special Agent William Fraley. (He shows him his badge) I'm gonna have to ask you to come with me.

Sanjrani (to Charlie): You work with the FBI. What's happening?

Charlie: I don't know. I- I'll find out.

 ___________________

 

FBI; Conference Room.

Don: The guy e-mailed instructions for a bioweapon to Pakistan.

.............

FBI ; Detention cell ;

  Sanjrani: They got some FBI scientist to review my work and say it's applicable to human pathogens.

Charlie: I'll find that report, and I'll review it.

.............

FBI Conference Room

  Charlie: His work is in crop development. (Cut on Don who seems exasperate) It's designed to create new strains of food crops resistant to drought and insects.

.............

  

FBI; in the hallway, Sanjranni is accompanied by the agent Fraley and another agent.  From the cloakroom, Charlie watches at them passing.

  Charlie (to Don): Why is Phil Sanjrani still in custody? We all know that there was no terrorist action.

Don: Doesn't matter. He did what he did.

Charlie: Yeah, it matters. It matters.

___________________

  

Charlie, Larry and Amita are sitting down in front of the laptop in Charlie's office.

Charlie: I emailed the rest of Sanjrani's work to scientists at four universities in Pakistan.

 .............

Calcy under arcades.

  Larry: You lost your security clearance?

Charlie: Yeah.

_____________

  

Charlie's House, Charlie is accompanied by two men

Charlie (introducing the first man to Alan and Don): This is my attorney, and he's negotiated my surrender to Federal authorities.

Alan gives an interrogatory looks to Don who seems on shock.

Second Man (to Charlie): Mr. Eppes, I'll need to handcuff you.

_______________________________________________________________  

NUMB3RS

  

225                                                     72

Crashed aircraft                               Carats

  

  

32                                                       2

Geographic satellites                        Climbers

  _____________________________________________________________ 

 

A  Mountain.  Zoom on a cliff where a rock-climber is in full ascent; at the summit of the cliff, another guy helps him to ascent the rock, strapping the rope. Suddenly, the rope relaxes a lot.

Climber: A, Andy? I got still got all kinds of slack down here.

The rope tightens roughly making the rock-climber pulled off.

Climber: (suspended in empty space by the rope):   Hey! You pulled me off!

 A man goes up to precipice

Climber: (unbeliever by staring at the man) Andy?

Man: Andy's indisposed at the moment. (He sends another rope through the climber). You have something that belongs to me. Send up the pack.

Climber (Takes away his backpack which it hangs on the snap clasp): We didn't know.

Man: No. You didn't.

Climber: So, we're cool, right?

The man (opens a knife and responds for himself): Yeah. We're cool.

He cuts the rope. The climber falls screaming and crash wildly. The man stares into space to see the dead climber.

___________________

 

 Charlie and his attorney go out of the United State Court House of Los Angeles.

  

Charlie: (to his attorney): Call you later; (to Don and Robin who were standing outside): What are you doing here. I didn't tell anybody when the hearing was.

All of three walk in the street

Robin: Hey. I'm a Federal prosecutor. I know these things.

Don: You off the hook?

Charlie: Yeah. The judge accepted the government's motion and dropped all charges.

Don: You are so lucky, Charlie.

Robin: So is your friend Sanjrani.

Charlie: You call three weeks in Federal detention lucky?

Robin: Well, he could've wound up in jail or deported.

Charlie: Only if the FBI was intent on seeing something that wasn't there.

Robin: What about your security clearance?

Charlie: It didn't get straightened out.

Robin: Even though you technically did nothing wrong?

Don: Hey, that's not the way the Bureau sees it.

___________________

 

In Calsci, Charlie is sitting at his desk looking at a satellite model.

  

Charlie: Mm. Good-bye to covert satellites. Well, there's plenty of other cool stuff here to work on.

Amita: Well, maybe you should think about maybe getting your clearance back.

Charlie: That means a whole new security investigation, right? Except this time they'll be looking for a reason to say no. They'll grill me. They'll grill everybody I know. They'll be intrusive and embarrassing.

Amita: Well, it sounds like payback.

Charlie: Oh, that's exactly what it is. Meanwhile, for every case I worked, there's lots of stuff here that went neglected.

Amita: So much math, so little time.

Charlie: Exactly.

___________________

  

At the top of the cliff, policemen look at a dead climber  

Voice: Throw up the rope and put him in the bigger bag.

Voice : We're at the bottom of the hill making our way up.

Voice: Yeah, right there, put a marker.

David (looking ID papers given by a policeman): Andrew Tomkins, 22. Brian Wright, 24. Don't know much about them just yet.

Colby: So, Tomkins was shot at close range. Wright either fell or was dropped.

David: Somebody tore through their stuff pretty good. Definitely looking for something.

Colby (VO while a man goes towards us): We'll need somebody that knows the mountains.

Ian Edgerton: Boo.

David: Yeah, maybe we can see if Ian Edgerton's around (they shake hands);

 (to Don who is looking down the cliff at the other body): Hey Don!

Colby (to Ian): What are you doing here?

Ian: I caught up with an escaped convict in Riverside. Tonight I fly out of LAX to Oslo. Fugitive stockbroker.

Colby: So you came down here to taunt us with your lack of availability?

Don: Hey. What do you say, Ian? (they shake hands)

Ian: Agent Eppes.

Don: I asked Ian to come give us a little bit of his wisdom.

Ian: I don't know if you guys need a tracker.

David: Lot of innocent people up here. We got kids, families, hiker... puppies.

Ian (looks at David above his glasses and smile): So why's the FBI involved? Simple double-homicide.

Don (showing a plastic bag): Check this out. It's been processed. It was in the bag they use with chalk.

Colby (while Ian examines the contents of the bag):  Found it attached to his harness.

Ian (unbelieving): An uncut diamond?

Don: Yeah, 72 carats. It's worth about half a mil.

Ian : Not so simple after all. (he looks at the diamond under all his facets)

___________________

 

In the FBI Offices ; Don is walking with Ian.

Don (to David and Colby): Hey, guys, how are we doing on those two dead climbers?

David: No records. (Showing the pictures of the dead climbers): Wright was unemployed. Tomkins had a part-time job.

Colby: Neither of these guys have a residence. They stayed with friends, lived out of their cars.

David: Spent all their time rock-climbing.

Colby: The diamond- it's still a mystery. I mean, you're gonna tell me this guy (he gives a picture to Don) looks like a sophisticated jewel thief?

Don: Yeah, I hear you.

Don: But still, I mean, somebody wanted them dead, right?

Ian: What about the diamond itself?

A woman arriving: I'm running the rock through the Jewelers' Security Alliance database.

Ian (to the woman): And who the hell are you?

The woman: Special Agent Nikki Betancourt.

Don: Nikki's new around here.

Nikki: If you can qualify as "new" after four years LAPD. Where I come from, we spend, uh, more time working informants than databases.

Ian: Well, it takes more than street cop attitude to get an invitation to Quantico.

Nikki: I got a law degree.

Ian: Another overachiever.

Nikki: Nothing so far on the diamond. Don't even know yet if it's stolen.

Don: Well, I mean, the guy didn't mine it.

Colby: There's a science to diamonds, the way they authenticate them and all.

Ian: Yeah, so let's get Mr. Math in on this.

David: Charlie has a problem with his security clearance.

Ian: So?

Don: Charlie's not working with us anymore, okay? Can we just leave it at that?

Ian: Oh. Okay, then. Uh, what about that other guy? Flintstone,Fierstein?

Colby: Fleinhardt. Yeah, he's worked on a few cases with us. Amita, too.

 

___________________

  

Sporting room, sportsmen practicing on climbing walls;

  

A young man: Brian and Andy, man, they were full on. Always climbing.

David: They have any enemies?

Young Man: No, they never got into trouble. Brian was too goofy and friendly to get anybody mad at him.

Colby: And how about Andy?

Young man: Andy was a little more serious than Brian, but not much.

David: Who knew them best?

Young man: That would be Pete and Skeet.

Colby: Peter Fuller, Theresa Kulhman, the climbers who found the bodies.

Young man: Skeet's real name is Theresa? Seriously?

Colby: So were they just climbing partners, or anything more?

Young man: I don't think Pete's even noticed Skeet's a girl.

David: We're gonna have to talk to them again.

Young man: Oh, well, check out Stony Point. That's where they go bouldering.

David: What's bouldering?

Colby: Climbing on smaller rocks without ropes. My cousin back home in Boise is a climber.

Young man: You're from Idaho? City of Rocks!

Colby: What?

Young man: City of Rocks National Reserve in Idaho? Sweet granite, radical routes...Never been there?

(Colby glances perplex)

___________________

  

  

Stony Point Climbers practicing bouldering; A girl falls and is caught up by her partner who laughs.

  

The Girl: Damn it. That was close!

David and Colby come near us.

Skeet (to the two agents):  Want to give it a run? It's a fun little problem.

The Boy: Yeah, I'll spot you.

David: Thanks, we have a fun little problem of our own though. (He shows his badge)

Pete: About Brian and Andy?

Colby: Yeah, heard you two were close with them.

Pete: Hung out all the time.

Skeet: Yeah, we've been on a lot of climbing trips together, the four of us.

Colby: How'd they support themselves?

Pete: Brian worked on and off for a mountain guide service. Andy's parents sent him cash now and then.

Skeet: Yeah, Andy was their only son. It's got to be tough on them.

David: And what about Brian's family? We've haven't heard from them.

Pete: Brian's parents are dead. Got a cousin ck East, I think. His family was us, you know, other climbers.

Skeet: Come on, big guy. Pull up the skirt. We're not on Oprah.

Colby: They say anything to you guys about coming into some extra money? Or finding something valuable or anything like that?

Skeet: Bri called me the day before he died. And said there was a chance he'd have a little money soon.

David: Did he say where the money was coming from?

Skeet: Said he'd found something he thought he could sell. But he didn't know what it was worth, or if it was even worth anything.

Colby: You have any idea what it was?

Skeet; He didn't say.

Colby: What else did they talk about?

Pete: Bri was excited about a new route he found. You know a rock climb nobody's done before.

Skeet: Bri said it was a classic. Might even be as hard as 5.14. Said he was gonna name it Wrecked.

David: is, uh, is that where they were killed?

Skeet: No, no, the new cliff was someplace else, only they knew where.

Pete (in a big smile): You know, we should try to find it, do the route, name it after Brian and Andy in their honor, you know?

Skeet (smiling): Yeah, that's what they would want... Only, a 5.14 might be a little over your head, partner.

Pete: Oh, like you're gonna go first?

Skeet (pointing the rock she was climbing when FBI arrived):  Do you see what just happened on this wall?

Pete: I'm just saying that...

Skeet: No, it's not right.

Pete: Look, I lead.

Skeet: You know that? Why are you gonna try to make....

David and Colby leave smiling.

 

___________________

  

Calsci Amita's Office. Larry is writing on the Blackboard, Charlie and Amita watch at his writings.

  

Amita: That's a heck of a leap, Larry.

Larry: Oh, I'm pushing somewhat ahead of a fully supported thought, but let's think of this as a moment of suspension over a narrow breach. Just one quick little step over a small brook rather than a...a heck of a leap.

Charlie: What's that old saying? There's speculation, speculation squared, and cosmology.

Larry (sweeps the air with his hand to Charlie speech; To Don and Ian who are entering in his office): Gentlemen, just in time to save the magic and grace of physics from the harsh logic of these mathematicians.

Charlie (shaking Ian's hand): What's up, Ian? It's good to see you, man.

Ian: You, too, professor. I understand you're a threat to homeland security these days.

Charlie (after several shaking hands): Yeah...So what's up?

Don: Actually, we need to talk to these two. (He indicates Larry and Amita with a sign of head)

Amita: Oh.

Larry: Oh.

Charlie: Well, then I will go get some coffee.

Don (to Charlie who is leaving): Thanks.

Larry: Well, that was awkward.

.....................

In University Hallway.

  

Robin: Charlie.

Charlie: Oh, hey, Robin. Uh, Don's in Amita's office right now.

Robin: Actually, I'm here to talk to you. I want to help you get your clearance back.

Charlie: You do, huh? Why's that?

Robin: To earn a Girl Scout badge, why do you think? I've won cases with evidence that you've found, Charlie. And us prosecutors, we love winning.

Charlie: I'm persona non grata at the Bureau.

Robin: I'm not the only one who needs your work. What about Don?

Charlie: He's not pushing the issue. He doesn't want the headache.

Robin: I'm surprised. I thought the two of you would be fighting this a lot harder.

Robin goes back where she came from.

 

___________________

  

FBI Offices.

  Amita: Rough diamonds are tough to trace. (she looks at the diamond )They're uncut. There's no laser print on file.

David: No reports of theft yet. So it could have been stolen from anywhere.

Larry: Or even stolen many years ago.

Amita: You could try using an optic crystallographic analysis.(she gives back the diamond to David)

Nikki: If we had any idea what that meant.

Amita: It's basically shining a light on the subject. A diamond is a crystal, <>Image of a diamonds appears on Amita's hand<>its atoms arranged in a symmetrical structure.<>atoms are modeling in the image of the diamond<> Optic crystallographic analysis shines a polarized light into the crystal structure. <> view of the diamond interior ; a light reflect on the diamond facets<>How the light refracts could reveal impurities- nitrogen or sulfur trapped within the crystal. And this can tell us where the diamond was originally found.

<>An earth globe image turns in front of Larry<>

Larry: Of course the problem with diamonds is they don't come from regions, but from the center

of the earth. <>view of the centre of the earth with fire and explosions<> And they're created in the heat and the pressure of the earth's mantle.The very properties for which diamonds are valued- the hardness, and the clarity and purity- that's what makes it difficult to identify them as coming from one place or another. It's a challenge President Clinton gave scientists back in 2001 to combat this problem of "conflict diamonds. "

David (to Nikki): Welcome to our special brand of the FBI.

Nikki: So you can get an idea of where the diamond's from, but not for sure?

Larry: That's it. Now, (he takes the diamond from Nikki's hand) do we know how these rough diamonds are transported?

Nikki: In plain cases, unmarked cars, carried by trusted couriers. Maybe one or two people know about a shipment.

Amita: So the shipments can't be targeted.

Larry I'm so fascinated by how this jewel, from the earth's core, would up in the chalk bag of a rock climber.

David: Yes, we think he found it. Didn't know much about diamonds.

Larry: I understand tradition holds that the most valuable of these brings bad luck.

Amita: The Hope Diamond, stolen from an idol, curses those who touch it.

Larry: Ooh.

 

___________________

  

Charlie s' House, Garage.

  

Charlie (writing on the blackboard): I didn't think you'd be upset about the FBI stuff.

Alan (Polishing his golf clubs): Yeah. Well, what I don't like is they think they can strip you of your security clearance.

Charlie: Why? Most of your political heroes couldn't have even gotten security clearance.

Alan: Look, Charlie, I'm very proud of the way you handled things. I mean, you did the right thing when it wasn't easy.

Charlie: I knew I'd have to face the consequences.

Alan: Not all of them, you don't. There are some people at the FBI that want to punish you, and I don't think they should be able to.

Charlie: Listen, it doesn't affect my reputation in my field.

Alan: (getting up): You mean, you don't mind the federal government imposing unjust limitations on your work?

Charlie: Dad, all I need to do my work is a notebook, pencil...

Allan: And lots of chalkboards. (He throws on the ground and catches up in the bounce the club)...I know.

___________________

  

At his desk, Don is reading notes.

Nikki (coming): Just came in...(she gives a note to Don) A report of a missing diamond shipment.

Don: Oh, yeah? So we've ourselves got a current case?

Nikki: Very : Kenneth Bryce, an L.A. diamond merchant, was due to deliver 30 stones to New York yesterday- worth about $50 million. He's missing.

Don: Okay, well, get the boys.

___________________

  

On an airport, Colby and David get out of a car.

  

Colby (about a grey car in the parking lot): The plate matches Bryce's car, the diamond merchant.

David: Yeah, he booked a seat on a commercial charter, used a false name for security purposes.

Both agents go to the grey car

Colby: I guess we'll see how well that worked out for him.

Woman Voice in loudspeaker: Service to Reno, Nevada, your Flight 264 is now boarding...

David takes a plastic glove from his pocket and opens the car door.

Colby: It's unlocked?

David: Yep. (He looks in the car and unlocks the trunk.) It's your turn.

Both go to the back of the car and they look disgusted as Colby open it and find a body.

Colby: That looks like him?

David: yeah. Pretty sure the diamonds are none with him.

  

  _______________________________________________________________ 

Image: A man aim with a rifle.

_______________________________________________________________ 

  

FBI Room: Pictures scroll on a computer screen;

  David (pointing a picture): The dead guy is Kenneth Bryce partner with his brother in Bryce & Sons Jewelers.

Ian: Robbed and shot at the airport.

David: Colby and I will talk to the brother; see who knew about shipment plans.

Ian: Cool. (to Larry after that David had left the room) So, what are we thinking?

Larry: That transporting diamonds is possibly a more dangerous job than Alaskan crab fisherman.

___________________

 

Jewelry; David and Colby interviewing the M. Bryce.

  

M.Bryce: Just two people knew about the shipments: me and my brother, Kenny.

Colby: You think he would have told anyone?

M. Bryce: My brother was a very careful person. He flew private charters under pseudonyms. He never discussed shipments with anybody but me.

David: Maybe you were overheard, possibly by customers, workmen?

M. Bryce: I don't see how. We planned shipments before shop hours... You know, our father started this business, and Kenny and I worked it with him. Bryce & Sons...Now it's just me.

.

___________________

  

FBI Computer Room: Ian and Larry look at a map on a screen.

  

Ian: Let's assume the rock climber wasn't involved in the robbery. So, how'd he get the stone?

Larry: All right. (he points the map)  The starting point is a small municipal airport, private and chartered aircraft....So, what do we know about small planes?

Ian: (With a vague gesture) They fly...

Larry: And they sometimes...

Ian: Crash. (Larry raises an approving finger) Larry, the murdered climbers had a secret cliff, with a route they'd named "Wrecked. »

Larry: Because maybe they had found a wreck nearby? If a plane flying from that (he points the map) airport crashed in that (he points the map) area, it was, without a doubt, flying north.

Ian: (searching on computer) Private pilots don't always file flight plans, and small planes aren't tracked by radar over their complete flights.

Larry: But the airport logs show takeoffs and a general sense of their destinations.

Ian: (showing a line on the screen):  All right, here's one. It left El Monte, scheduled to land in San Jose. But San Jose didn't log the arrival.

...

___________________

  

In the FBI entry hall, Larry, Ian and Don are walking

  

Ian: We think the robbers hijacked the diamond merchant in the airport parking lot, put the diamonds on a small plane headed for San Jose.

Larry: It crashed in the San Gabriel Mountains, the climbers found it, took the diamonds

Don: All right. So, who killed them?

Larry: Well, theory doesn't encompass that.

Don: And do we know who the plane registered to?

Ian: Rented by a guy, using a fake ID.

Don: Transponder?

Ian: Well, if it had one, it wasn't on. And an aerial search could easily miss a small plane wreck.

Don: Well, one on foot is gonna take a month.

Ian: Not if we can mathematically narrow down the search area.

Larry: I'll give it a whirl. Charlie would be faster.

Don: No, that's not gonna happen; DC won't let it.

Larry: One more possibility: we find that secret cliff these dead climbers were talking about.

Don: All right, let's try both.

...

___________________

  

Calscy ; Larry's office

  

Amita: A flight plan doesn't say where the plane really was when it crashed.

Larry: (playing with a paper plane) Aircraft that go down over these wilderness areas are sometimes never found...Did you know more small planes have disappeared over the continental US than have vanished in the Bermuda Triangle?

Amita: Really?

Larry: Yeah, so they said on Myth Busters.

Amita: Stolen diamond, missing plane, murdered climbers-....random pieces.

Larry: And yet, like asteroids millions of miles apart, they all orbit the same source of gravity.

Amita: A big diamond exerts a lot of pol

Larry: It certainly does.

Larry throws the paper plane.

___________________

  

In the mountain, David and Colby interview a young man.

  

Young Man: Pete and Skeet? Nah, man. They took off for the mountains.

Colby: They say where they were going?

Young Man: They said they were headed out to find Drew and Bri's secret crag.

David: I thought no one knows where it is.

Young Man: Well, that's not gonna stop anyone from looking.

Colby: So, where would they start?

Young Man: Well, like the rest of us- with a good old USGS topo map.

___________________

  

In their office, Amita and Larry seem desperate looking at a map.

  

Charlie (coming in the room): That's an interesting approach.

Larry (hopeful): How interesting?

Charlie: Moderately interesting.

Larry (desperate): We're wasting our time.

Charlie: No, I didn't say that. I mean, this analysis should garner you at least half a dozen target areas.

Amita: Eight so far.

Charlie: Have the FBI send over some FAA radar data from the day of the flight.

Larry: We tried that; the signals are too weak over the mountains to get an accurate fix.

Charlie: Have you been looking for the Noisy Edge?

Larry: The noisy edge of what?

Amita (understanding): Larry, Squish-Squash, remember? When Charlie tracked that UFO for Don?

Larry (remembering): The visitor from space who was not a visitor from space. Oh, my word, that seems like a hundred years ago.

Charlie: Tell me about it.

Amita: I still have the algorithms in the computer lab. They'll take the faint radar signals, separate them from the noise, and give us a probabilistic flight path.

Larry: Charlie, thank you very much.

Charlie: I was never here. (he leaves)

___________________

  

Mountains, The FBI team parks their two cars.

  

Don (to his team): All right. You guys want to canvas around, see if you get any info?

...........

 

Colby and Ian question two Visitor Center employees.

...

Colby questions two trekkers

...

Nikki questions a bicycler

....

Don questions a man

....

Nikki questions a park ranger.

...........

  

Don goes back to the cars where are standing the others FBI agents.

  

Don: Who else got a lead on that secret cliff?

Ian: A Visitor Center employee said Wright and Tomkins were in right before the killings Tomkins invited her to go climbing along the Cougar Ridge trailhead.

Nikki: I talked to a ranger that saw their car with no Adventure Pass. Wrote a summons, gave me the location.

Colby: I got a backpacker who says he ran across a newly marked trail.

Don: All right, why don't you guys check those out, huh?

Ian: What about you? You got something?

Don: I got some prospector who said he heard machinery.

Colby: Machinery?

Don: Yeah, like a drill.

Nikki: A drill? In the mountains?

Colby: Well, actually climbers will use them to bolt in anchors.

Ian: It's worth checking out. If just one of these leads is right, we find ourselves a secret cliff and a plane crash.

Don: All right, well, cells aren't working, so take the radio and keep it on. We'll meet back here in... two hours?

 

___________________

  

FBI Office, Robin meets Amita.

  

Robin: Hey, Amita.

Amita: Hey.

Robin: How's it going?

Amita: Great Thanks to you. I had no idea that getting radar data required a court order.

Robin: No problem. (she looks at the screen) This has got to be awkward for Charlie.

Amita: UH. he's keeping busy. He actually gets to spend time with his students now.

Robin: Don likes to keep busy, too.

Amita: They're both workaholics, aren't they?

Robin (smiling): You know, I kid Don that if he's wasn't working or having sex, he's thinking about work... or sex.

Don: With Charlie, he's having so much fun working that he can't stop working.

Robin: Well, that's a good thing. Don thinks everything will fall apart without him.

Amita: That's typical oldest kid.

Robin: Or the fear of insignificance in the face of a little brother genius. But that's how they've connected, right? Through work.

Amita: Yeah... (she frowns):  And food.

Robin (She frowns and smiles): Yeah, food. They're a little obsessed about food.

Amita: (giggle): Yes. Well, they get that from their dad.

Robin: Yeah.

 

___________________

  

Mountains; Each agent explore one part of the forest.

  Area 1 :

 Nikki (by radio): I know why the ranger found Wright and Tomkins' car here. (about waste behind a tree): They were using the local bathroom.

 Area 2:

 Colby (by radio about a lot of empty bottles): And I've found the local bar. So much for this lead.

 Area 3 :

 Don finds a radio transmitter in a mess of abandoned climbers stuff; He is intrigued by birds that seem suddenly afraid.

 Area 4:

 Ian (by radio):  You two join up with me at Cougar Ridge. I'm looking into a rocky canyon with a lot of possibilities.

 Area 2:

 Colby (by radio): Copy that.

 Area 1:

 Nikki (by radio): Copy.

 Area 3:

 Girl voice: We were climbing. That's all.

 Area 4:

 Ian (by radio): Eppes?

 Area 3:

 Man voice: All the way out here, like your friends?

Don approaches precautionary where the voices come from and takes his gun as he sees armed men.

 Area 2:

 Colby (by radio): Don, are you reading us?

 Area 3:

 Man Voice: Please, just tell us what you want. We lost something up here. Your friends found it, but they didn't have all of it.

Don approaches hidden by a bush and can see at Skeet and Pete  threatened by three armed men.

Pete: Dude, you're the ones with the guns. If we knew anything, we would tell you.

Man 1: Only need one of you to tell us where it is.

 Area 4:

 Ian (by radio): Eppes?

 Area 3:

 Voice: "Southwest winds, five to ten miles an hour, shifting to the northwest after midnight. tonight..."

The three men are alerted by the voice; two of them quit their hostages to see where the voice comes from.

Voice: "Tuesday: Mostly sunny, highs 87 to 97. Light winds becoming less, five to ten miles an hour in the afternoon Forecast for mountains and foothills: the rest of today, mostly sunny, highs 89 to 99."

Man 1 finds the radio transmitter.

" Southwest winds, five miles an hour, shifting to the southwest in the afternoon."

 Don goes up carefully behind the third man and hit him in the nape. It makes sign to both rock-climbers to run away and tent to recover the man weapon fallen to earth but a gunshot prevents it from it.

....

Area 4 : View: Ian hears the gun shot.

...

Area 3: Don shoots back to the two men.

....

Area 2: View: Colby hears the gun shots.

.....

Area 3: Don run away; Second man arms his gun, aims at him and shoots.

....

Area 1:  View: Nikki hears the gun shot

...

Area 3: Don falls and gets up but loses its radio damaged on the ground.

  Don (to the climbers): Go, go, go!

 

 _______________________________________________________________ 

View: Don is aimed by a sniper.

 _______________________________________________________________ 

 

In the mountain, Ian join Colby and Nikki so as the rallying.

  

Colby (looking at a map): We got people headed out to search the vicinity of the shots.

Ian: That's a possible 12 miles to the north and ten miles east.

Nikki: 120 square miles?

Ian (shaking his head): It'll take us a week to cover. Call in for aerial recon and get as many guys out there as you can; I'll be back.

Colby: Where you going?

Ian: Pasadena.

Nikki: That's an hour from here.

Ian: Eight minutes by chopper. (Helicopter noise).

  

............

Mountains; Man 1 wakes up their colleague with a bottle of water in his face:

  Man 1:   Nice job, idiot. Let's go.  

............

In the forest Don and the climbers run;

 

___________________

  

Calscy; Charlie's office.

  

Charlie (to his student) : Gian-Carlo Rota at MIT said that combinatorics is like putting different colored marbles in different colored boxes and seeing how many ways you can divide them.

Ian (opens abruptly the door): Eppes... we need you.

Charlie (low): I can't work for the FBI.

Ian (low): Forget that. Your brother's in trouble.

Charlie (low): What do you mean? What's wrong?

Ian (low): I'll tell you en route. Come on. ;( Loud to the students): The rest of you... (he puts his glasses) take an early recess.

  

The students look confuses.

 

___________________

  

Mountain; Don walks fast with the two climbers.

  

Don: What were you guys doing up here anyway?

Pete: Dude, did you see that crag? It's got, like, a dozen classic hard lines on it. That could be the first 5.15 in California.

Don: We gotta find someplace to hide, I guess.

Skeet (stopping under a big tree): I always feel safer above the ground.

  ___________________

  

FBI Computer Room:

  

Amita (to David): I can minimize it further to account for the idea that Tomkins and Wright were two or three miles from a road.

Larry: It will take days to finish.

Charlie (who comes in with Ian): Not with help from JPL.

David: Don's not gonna like this.

Ian: We can argue about that after we save his ass.

Charlie: All right, listen: go to this site. A friend of mine has access to classified National Geospatial-Intelligence Agency imagery.

They enter on the site; an image of the mountain appears;

Amita: Got it.

Charlie: All right, here, what we're looking at is a high-definition image of the San Gabriels taken off a Land Sat maybe a half an hour ago. What you want to do is overlay that with the probable flight path.

Amita Strum on the computer; one track appears on the map.

Charlie: Okay... There. (he shows a point on the map) There's something right there.

Larry: To be that big and reflect that much light, that would have to be...

Amita: Stone. And a lot of it.

Charlie: High-alpine granite?

Amita: It fits the parameters of the secret cliff. It's in the shadow of the flight path, and it's two miles from a road.

David: Can you pull up that topo... What's the name of that canyon?

Amita: (zoom on the map): Icehouse Canyon.

Larry (going through a guide): Icehouse? Wait, that's in the guidebook here. Wait, wait, wait. Back in the 1800s, there was an ice plant there, serving gold miners.

Ian: Gold miners? That's the right one. (by radio) Edgerton. Get me back on the mountain.

 

___________________

  

Mountains: Laid on the tree, Don and the climbers look at the three guns men passed without seeing them. After they saw them disappear, they jump at earth.

  

Pete (holding his ankle): AWWW

Don: Is it broken?

Pete: I don't know.

Skeet (crossing her arm under Pete's): Doesn't matter. Let's go.

Don: Let's go. You guys get a head start. (He pushes them away)

Pete (supported on Skeet which draws it away, it turns towards Don): Whoa, whoa, whoa. You sure, man?

Don: Yeah, yeah.

Pete: There's three of them. They got bigger guns.

Don: Go, go, go, go, go.

Don covered himself behind the tree; he shoots back to the shooters.

.................

Ian (in the helicopter by radio): Agent Granger, this is Edgerton. Do you copy?

Colby (by radio): Go ahead.

Ian (by radio): Get over to Icehouse Canyon as fast as you can with as many people as you've got.

Colby (by radio): Right. Got it. (He moves to the car and takes a gun ; to Nikki) : Ian's got a location on Don.

.................

Short of ammunitions, Don runs away and joins the climbers.

Don (exceeding them): Let's go. Come on. Come on. We gotta keep moving, guys. Come on. Come on. Come on. Let's go, Pete. Come on. Come on. Hey, hey, hey. (stopping to help Pete to advance ). I know you're hurt.

Pete (stopping): Get Skeet out of here Look, you guys can move.

Don (trying to oblige Pete to move): I can't. No, no, no. I'll hold them off. Let's go.

Pete (refusing to advance): You're out of ammo, right? Look, they're not going to kill me. They think I know where the diamonds are.

Don: (drawing Pete T-shirt): We're sticking together. Come on.

Pete: (freeing from Don) I can't... or we're all going to die.

Don (angrily): Come here.

Pete( run away to meet the armed guys, hands up): Hey!

Skeet: Pete!

Don (to Skeet): Go, go, go!

Don and Skeet run away.

Pete (to three men): Hey! I know where the diamonds are. I know where they are.

Men go down their weapons; Two of them go with Pete while the third leaves in another direction.

..............

In a clearing,

  

Skeet: So, what are we going to do about Pete?

Don: As soon as you're safe, I'm going to get a team and I'm going to go after him.

  

View of Don aimed by a sniper; From a hill, the third man is going to shoot; Carefully, Ian goes to him and knocks on his shoulder.

  

Ian: You might miss... but I won't. Finger off the trigger.

The man drops his weapon.

Ian: Thank you very much.

  

Don and Skeet joined Ian and the hands cuffed man.

  

Don:  Hey, how did you find us?

Ian: I could tell you, but you're not going to like it.

Don: What? Charlie.

Ian: Still, it came down to the wire. This clown was gonna pop your brain box.

Don: Yeah. What about the other two?

Skeet: Where's Pete?

Ian: Bumbles here said they had a jeep on the fire road. Nikki and Colby found tracks; the vehicle's gone. We got a chopper searching.

Don: All right.

Charlie (by radio): Ian? Can you hear me?

Ian: Yeah, let me hand you to your brother on.

Charlie: Hey, Don, you okay?

Don: Yeah, Charlie, I'm fine. Where are you at?

Charlie: I'm at the FBI. Listen, I think we found the plane. The coordinates are latitude 34.5733. Longitude minus 118.1216.

Don: Okay, got it. And, Charlie? Thank you very much.

Charlie: Sure.

Don: But get out of there before the assistant director sees you. Otherwise we're both screwed, you hear me?

..............

Ian and Don find the wreck with the dead pilot indoors.

  

Don (finding an empty briefcase): Check this out. The diamonds are long gone, huh?

Ian: And they think Pete knows where they are?... How good liar is he?

  

  _______________________________________________________________ 

Views: A Micro/Pete laids and bloody.

  _______________________________________________________________ 

  

FBI : The third man is in the interrogatory room. Nikki looks at him in another room.

  

Nikki (to David who just arrived): No ID. And he's not talking.

David: And the other two evaded a dragnet with a hostage.

...

In the Offices

  

David (looking at pictures): The body on the plane had a fake ID. And we have no name on the live one we got.

Ian (looking at the pictures): But what we do know is that this robbery crew was able to learn details about a secret diamond shipment.

David: So, maybe they left some record of how they did that.

....

In the computer room, David and Colby look at surveillance videos of the jewelry. They stop the video.

  

David: There. (pointing a man)  That's the dead guy from the plane. (pointing another man) Other one matches the description Don gave.

Colby: Bet they're not there to buy an engagement ring.

David : Hmm-mm.

(They get up).

 

___________________

  

In the Jewelry, Colby find a micro under the reception desk.

  

Colby: Yep. Got it.

M. Bryce: They tried to bug our store? That's impossible. The entire store is electronically shielded.

David: They knew about the shipment. They must've figured a way around that.

 

___________________

  

FBI Office, Amita examines the micro.

  

Amita: To get past the electronic shield that was installed in the store, this device was wired to a small satellite dish on the roof. That way it sends a signal to a satellite, which in turn relays it to a receiver on the ground.

Ian: That means the robbers could've been listening in from anywhere.

Larry: Well, that's true. But... we know where the dish was pointed, we also know there are very few satellites that would even accept such an anonymous signal, so, we should be able to identify the satellite involved.

Amita: Can we get a precise date and time for the conversation overheard?

David: Yeah, we can do that.

Larry: A comprehensive geometrical analysis should be able to provide the probable locations for such a receiver.

Ian: Do it fast. They've got a hostage.

David and Ian get out.

Amita: Larry, this analysis is pretty deep stuff. Do you know how to do it?

Larry: I know how to get it done. He leaves

 

___________________

  

Calscy: Larry knocks and enters in Charlie's office.

  

Larry: Charlie, listen, to quote the late Paul Erdos, "Is your brain open?"

Charlie: As long as it has nothing to do with the FBI case. It was one thing when Don was missing...

Larry: No, this is purely particle physics research. Okay, I have a problem with the bubble chamber analysis program that I've been using to identify ellipses in particle track data.

Charlie: Okay.

Larry: I ran it past Dr. Tolenson, who said he didn't understand...

Charlie: (stop to write on the blackboard) Wait. What do you mean; you showed it to Dr. Tolenson? No. No. Tolenson attacked my paper on lattice theory. He tried to get my space in the faculty parking lot. I waited five years for that space.

Larry: I didn't know...

Charlie: Let me see it.

Charlie: Let me see that problem.

Larry: I could run this past...

Charlie: No, let me see it. Give it to me. I want to see it.

(He reads Larry's notes.)

 

___________________

  

FBI, Colby and Nikki interviewing Skeet.

  

Colby: Maybe you can help us with something. We know that Andy and Brian found the plane wreck. But why didn't they report it instead of going on to another cliff to climb some more?

Skeet: Man, you gotta understand climbers. They probably figured, hey, the guy's already dead. There's no rush.

Nikki: At least they got their priorities straight.

Skeet: Bri and Drew were good guys, but... they didn't do a lot of deep thinking, you know?

You think Pete's still alive?

Nikki: We're working under that assumption.

Colby: Lot of people trying to find him.

Skeet: He's a brave guy. Risked his life to save Agent Eppes. And me.

___________________

  

Calsy, Charlie is working with Larry.

  

Charlie: All right. Now, this should work You gonna show this to Tolenson right now? 'Cause I'd love to be there to see his face when he sees this.

Larry: No, not at this instant. No (he gets up and leaves quickly)

Charlie: Larry?

___________________

  

  

FBI, Offices

  

David: Larry's analysis of the signals sent to the device we found at the jewelry store pinpoints a house, rented under the name James Meyers. (He gives a note to Don.)

Nikki: Interpol lists that as an alias used by this guy...(She shows a man on the computer.) :Alex Rezar. Known associate of... Keith Jackson and Nigel Moore.

Don: Since we got Moore, let's bring in his friends then, right?

 

___________________

  

A House, Razer examines a diamond, Jackson enters in the room.

  

Jackson: I don't think the kid knows where the rest of those diamonds are.

Razer: Then it's over. Can't go back to the wreck site. The FBI knows about it.

Jackson: You know, I was wondering... how did you know where the crash was?

Razer: I put a tracking device on the plane.

Jackson: The pilot- you didn't trust him?

Razer: I trust you. I trust Moore. That's it.

Jackson: What about the kid?

Razer: We're done with him.

Jackson smiles and leaves.

....

Jackson enters a room where Pete is laying in blood on the floor. Jackson passes his harm around Pete's neck and tries to strangle him.

Jackson: Hold still. It'll just take longer and hurt more.

Pete: Screw you.

 

The door open with a big noise and FBI enter.

Cops (shouting):         FBI! Stay where you are!

Hands! I need to see some hands!

Don (from the window behind Jackson shouts): Freeze! Get 'em up. Get 'em up now! Hands up!

Cop shout: I got it!

Ian catches Razer and pin him against the wall.

Nikki (shout): Clear!

Cop shout: Clear!

Don (shout): Nice and easy. Get your hands on your head. Keep 'em up there.

Cop voice: Turn around.

Ian: giving the diamond to Nikki Hey, that'll look good on you.

Cop voice: All right, bring 'em out.

Ian (to a cop):  You got him?

Cop (to Razer hands-cuffed face turned on ground): Roll over.

Don (to Pete): We'll get you to a medic. Come on. Can you stand up?

Pete: Yeah.

Don: I got you.

 

___________________

  

FBI Office, Nikki takes a report to Don and Ian.

  

Nikki: ME's report on the dead pilot. Check out the toxin.

Ian: Drugged. Out cold when he crashed.

Don (to Ian): You thinking what I'm thinking?

Ian: No honor among thieves.

....

FBI Interrogatory room; the tree men are sitting down while Don and Ian question them

  

Razer: We want lawyers.

Ian: Sure. Right after story time.

Don: The story's about four guys who bugged jewelry store

Ian: to find out when a shipment of diamonds was going out.

Don: They killed the owner.

Ian: The stash went on a light plane headed north.

Don: Drugged the pilot.

He puts the toxin report on the table.

Ian: Plane crashed. Climbers found the wreck, but they didn't find all the stash. You want to know why? (he agitates his finger and laugh). Because one of you slipped most of the diamonds out of the case, left enough to fool the pilot.

Then maybe offered him a swig from a flask, something like that, huh?

Don: They figured the plane would go down and nobody would know those diamonds weren't on it.

Razer (to Jackson): Didn't know I'd planted a tracker on the damn plane.

Ian: You went on a wild goose chase through the mountains looking for the missing diamonds...

...but one of you already had them.

All eyes turned on Jackson.

Razer (to Jackson): We could have been rich and in Europe by now.

Ian: Instead of busted in L.A.

Razer gets up and tries to attack Jackson.

Ian (catches him and forces him to sit): Sit down.

Razer (to Jackson): You won't be safe in prison. I promise you.

Jackson seems afraid

....

FBI, Hallways, Pete injured comes to meet Skeet.

  

Skeet (rushes on him and embrace him): I thought you were dead.

They kiss while David and Colby look at the scene from their office.

Colby: I guess he's finally figured out she's a girl.

David: Yeah. Wonder if that'll mess with the climbing.

 

  FBI, a Room :

Don (at phone): Right, got it. Thanks.

Don (to Ian): Diamonds are in a safe deposit box registered to our friend Keith Jackson.

Ian: We couldn't have done it without Charlie.

Don: You have no idea the flak I'm getting.

Ian: Well, you do the job right; you're going to catch it. That's life in the Bureau.

Don: I guess.

Ian goes out and claps in Don's hand.

  

Nikki: Hey. Thanks for the help.

Ian: Don't mention it.

Nikki: I would have signed up for the FBI sooner if I knew it'd be like this.

Ian: Yeah, I'm pretty damn great, en't I?

Nikki: I meant the case.

Ian: So did I.

Nikki: Uh-huh.

 

___________________

  

 

Charlie's house. The dining room.

  

Robin: You know, Charlie for someone who can't work for the FBI, you seem to have done a lot of work on this case.

Amita: More than you know.

Charlie: Well, you know, Ian doesn't give you much choice.

Don: Yeah, he's tough to say no to, that guy.

Charlie: Guy can kill a person from 1,000 yards away.

Robin: See, this only makes my argument for me. I really think you should appeal the FBI's decision.

Don: Yeah, me, too.

Charlie: You do?

Don: Yeah, I do. Look, you're not a threat. Come on, they know it.

Charlie: And you don't think it would make things more awkward for you?

Don: Ah, whatever screws it. They can't mess with us.

Robin: There's a tough guy.

Amita: The fighting Eppes Brothers.

Charlie: All right, I'll do it. I'll appeal their decision.

....

In the garage, Alan, Ian and Larry are playing American billiard.

  

Alan: You know, the first time my wife and I took Charlie to the pediatrician for an earache; he wouldn't let the doctor examine his ears because he thought the doctor might just see the thinking going on in his head; The doctor declared Charlie the second most stubborn kid he'd ever met.

Ian: And the first?

Larry: Uh... don't tell me. Don?

Alan: You got it.

Larry: Particle physicists like to use pool balls to describe the actions of subatomic particles, but actually, these massive spheres behave in a far more predictable, even Newtonian manner. Now, let's say that this cue ball has the characteristics of a boson.

Alan bas à Ian: He's stalling because he doesn't have a shot.

Larry: No, no, no, no, no. I shall call this shot... the Fleinhardt Boson.

Larry shoots the black ball which fly out of the table to hide behind the dryer.

Ian (ironic):   The flying what?

Alan and Ian are laughing.

Larry: Just as I intended. Let's see either of you take your shot from behind the dryer.

Alan and Ian look annoyed

Alan to Ian: Uh, well, it's your shot.

Ian (in a forced smile): Yeah.

Kikavu ?

Au total, 21 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

legolas 
Date inconnue

sanct08 
Date inconnue

tye111 
Date inconnue

jef68 
Date inconnue

SamSidney 
Date inconnue

Flora12 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Navi Rawat - Newport Beach

Navi Rawat - Newport Beach
La série Newport Beach (The OC en VO) avec Navi Rawat sera diffusée du Lundi au Vendredi à partir de...

Calendrier Septembre

Calendrier Septembre
Sophina Brown nous accompagnera tout le mois de septembre ! N'hésitez pas à commenter ce calendrier...

Calendrier Aout

Calendrier Aout
Voici le nouveau calendrier du mois ! La famille EPPS nous accompagnera tout le long de ce mois,...

Prix du Marathon 2016

Prix du Marathon 2016
Le quartier a reçu la récompense de " Sondage original "  ex aequo avec les quartiers " The...

L'hypnomarathon 2016 ...

L'hypnomarathon 2016 ...
..... est arrivé sur le quartier !! Bienvenue à tous les Marathoniens au pays des frères Epps !...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

Xanaphia, Hier à 18:15

Les derniers de Seal Team sont dispo sur 6play ! Par contre Quantico pas encore....

choup37, Hier à 20:02

Nouveau sondage sur Merlin, Kaamelott, DW! Calendriers à commenter aussi, et même pdm ^^

Sydney, Hier à 20:11

nouveau sondage sur le quartier vampire diaires spécial fêtes de fin d'années ! venez voter !

choup37, Hier à 21:44

Plus que 4 votes pour valider la bannière de ma sorcière bien aimée

choup37, Hier à 21:45

Les votes du monde de joan ont aussi besoin d'être aidés

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site